« ON COMPREND QUE MACKY SOIT AGACÉ DE NOTRE TRAVAIL MAIS... »

news-details
SEYDI GASSAMA, AMNESTY SÉNÉGAL

Dans l’entretien qu’il a accordé à France 24, le président de la République a dénoncé la position « partiale » des représentants d’Amnesty au Sénégal. Macky Sall estime que ces derniers sont du côté de l’opposition.

Un constat décrié par Seydima Gassama, représentant de ladite ONG au Sénégal. Il considère que les accusations du président de la république ne sont pas fondées et, elles ne visent qu’à discréditer leur travail.

« C’est certainement le rapport que nous avons publié en septembre et que nous avons envoyé aux Nations Unies qui ne l’a pas plu. Ce rapport informait aux Etats membres des Nations Unies sur la situation des droits humains au Sénégal. On comprend qu’il soit agacé de notre travail mais, de là à nous taxer d’opposants encagoulés, de personnes qui marchent avec l’opposition, est un peu trop », a regretté M. Gassama. Qui met au défi le chef de l’Etat en lui demandant de citer une occasion où Amnesty s’est rangée du côté de l’opposition. « Il dispose de renseignements généraux. Je lui demande d’apporter la preuve si une seule fois depuis 1980 Amnesty a marché avec les opposants ou que Amnesty a appelé à voter pour les opposants. »

Vous pouvez réagir à cet article