PAPE MALICK SY CITE MARIÈME FAYE SALL EN EXEMPLE

news-details
VIOLENCE DANS LES MÉNAGES

Tivaouane s’insurge contre la série de drames au Sénégal. Le dernier en date : le double meurtre perpétré à Bignona. Une affaire qui fait suite à la mort de Khadim Ndiaye, brûlé vif par son épouse, sans oublier, la dame qui a charcuté sa co-épouse.

« A chaque fois qu’un journal parait, on y voit l’histoire de quelqu’un qui est égorgé, s’inquiète Pape Malick Sy, porte-parole du Khalife général des Tidianes, repris par le Soleil. Cela est causé par la perte des valeurs et l’indiscipline. Les solutions pour y remédier sont toujours là. »

Il ajoute : « Etre une personnalité et se rabaisser est quelque chose de très important. Quand la sagesse nous tourne le dos, ce sera la fin du monde. Les insultes et les injures ne nous feront pas avancer. Il y a d’autres pratiques à côté qui pourraient nous aider à progresser. »

Citant la Première dame en exemple, Pape Malick Sy explique qu’ « il y a deux sortes d’épouses, une simple femme de ménage et celle qui est dans un ménage en tant que missionnaire. Cette dernière n’a pas le droit de se plaindre. Elle supporte tout parce qu’elle a une responsabilité. C’est dans cette situation que se trouve Marième Faye Sall. »

A la tête d’une forte délégation, le chef de l’Etat a été reçu, hier mercredi, 14 novembre par le Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour, à Tivaouane.

Vous pouvez réagir à cet article