PARTICIPATION AU DIALOGUE NATIONAL : MAMADOU DIOP DECROIX DROIT DANS SES BOTTES

news-details
POLITIQUE

Accusé d’avoir trahi Wade, son allié de longue date, en répondant à l’appel au dialogue lancé par le chef de l’Etat, Macky Sall, Mamadou Diop Decroix, le Secrétaire général d’And Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS), se défend. « A la réunion du front, corrige-t-il dans un entretien avec Walf Quotidien, le PDS (Parti démocratique sénégalais) avait annoncé sa participation à la rencontre. C’est tard dans la nuit que nous avons reçu le communiqué du PDS disant qu’il ne prendrait pas part à la rencontre. »

L’opposant, qui minimise, penche pour l’union. « Selon moi, il n’y a absolument pas le feu », tempère-t-il. D’autant plus que souligne-t-il : « J’ai rencontré le président Wade il y a quelques jours et nous avons échangé pendant deux heures d’affilée. Le président Abdoulaye Wade comprend parfaitement tout ce que je vous explique ici. » « Comme toujours, ajoute par ailleurs Decroix nous respectons la position du PDS comme celles que d’autres peuvent prendre. Nous devons juste travailler à les harmoniser. Selon moi, il n’y a absolument pas le feu. L’opposition a intérêt à rester solide et unie ce dont nos adversaires ne veulent absolument pas. »

Par ailleurs, Decroix, qui défend sa position, indique qu’« il est plutôt question d’aller à ces concertations pour réaffirmer précisément ces convictions sur les questions démocratiques c’est-à-dire l’état des libertés et la fiabilité des processus électoraux et, les défendre dès lors qu’elles ont permis des élections sincères non sérieusement contestées pendant plus de 20 ans. »

Karim Wade serait à l’origine du désistement du PDS, indique le journal. Lequel rapporte que Wade-fils aurait fait changer d’avis son père à la dernière minute, à la veille de la rencontre avec le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, en soutenant que le « Protocole de Guinée’’ visant une amnestie pour Karim et son retour avant la tenue du dialogue, n’a pas été respecté par le président Macky Sall.

Vous pouvez réagir à cet article