image

PRIÈRES POUR DES ÉLECTIONS APAISÉES

image

Les élections territoriales du 23 janvier 2022 préoccupent à Ziguinchor. Où des cas de violences ont déjà éclaté entre camps adverses, ces derniers mois, après les affrontements entre militants de Doudou KA (APR, parti au pouvoir) et soutiens d’Ousmane Sonko (Pastef / Les Patriotes, opposition). Les religieux, qui condamnent ces violences, égrènent leur chapelet de prières pour des élections apaisées.

Paix et politique : deux mots au cœur des homélies de Noël et des ‘’Gamou’’, durant le week-end, rapporte notre correspondant sur place.

Abbé Edmond Sagna, curé de la Paroisse Saint Thomas d’Aquin de Kénia, invite les politiques à plus de retenue. « Pas de violence comme on a commencé à le voir. Cela, on le regrette beaucoup. On souhaite vraiment, pour des élections apaisées, pour que les électeurs que nous sommes puissions-nous acquitter librement et sereinement de notre devoir de citoyen », a-t-il déclaré.

Même discours à l’Eglise Saint-Antoine de Padoue où la messe de Noël a été dirigée par l’Abbé Serge Otis Sambou. Il soutient que la violence ne règle rien dans un pays. « Il est tout à fait normal d’interpeller les gens, chacun d’essayer de toucher chacun pour l’inviter à la conversion. On ne construit pas un pays par la violence, jamais », a-t-il clamé.

Lors du Gamou de Borofaye Bainouk, le président de la Fédération des Imams, Oulémas et Notables de l’arrondissement de Niaguis, Imam Mouhamadou Moustapha Diallo, a interpellé les politiques, les appelant à la sérénité : « nous prions pour que cela soit une élection apaisée, calme et sans violence, une élection de paix et que le meilleur gagne. » D’autant plus qu’a-t-il soutenu : « le Bon Dieu a déjà décidé qui sera maire ou pas. »

Des prières ont été également formulées lors des 72 heures d’Alwakhda. « Nous voulons appeler les leaders politiques à savoir raison garder. Les populations choisiront celui qu’elles veulent. Donc, rien ne sert à faire du bruit, à provoquer, à faire de la violence. Nous appelons tout le monde à la sérénité », a lancé le président du rassemblement islamique du Sénégal, département de Ziguinchor, Abdoul Aziz Mansaly.

La campagne électorale, pour les joutes municipales et départementales, démarre le 8 janvier jusqu’au 21 janvier prochains.

Dié BA

26 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article