PROCESSUS ELECTORAUX : L’APPEL DE LOUISE MUSHIKIWABO

news-details
FRANCOPHONIE

Louise Mushikiwabo, la Secrétaire générale de la Francophonie, appelle ’’à la vigilance face aux discours de haine, en particulier dans les contextes des processus électoraux en cours dans les États et gouvernements membres de la Francophonie’’.

Dans un communiqué reçu à l’APS, la Rwandaise ’’incite l’ensemble des acteurs à faire preuve, en toutes circonstances, de tolérance et de retenue’’.

Louise Mushikiwabo, évoquant ’’l’esprit’’ des textes de référence de la Francophonie en matière de promotion de la démocratie, des droits et libertés ainsi qu’en faveur de la prévention des crises (Déclarations de Bamako et de Saint-Boniface), ’’rappelle l’importance de la responsabilité de tous, et notamment des acteurs politiques, à contribuer à une vie politique apaisée en s’abstenant de toute incitation à la haine et à la violence pour quelque motif que ce soit’’.

Et ’’encourage l’ensemble des parties prenantes aux processus électoraux à lutter contre ces appels à la haine et à la violence contraires aux valeurs de la Francophonie, par des moyens démocratiques et respectueux des droits de l’Homme et des libertés fondamentales’’.

Le communiqué rappelle que depuis plusieurs années, et en suivi des engagements pris par les chefs d’Etat et de gouvernement lors des Sommets d’Antananarivo (2016) et d’Erevan (2018), l’OIF ’’est engagée auprès des institutions, des acteurs politiques, de la société civile et du secteur des médias, notamment à travers l’élaboration et la diffusion de guides qui présentent de bonnes pratiques pour assurer une coexistence fondée sur la tolérance et le respect des droits de l’Homme’’’.

Vous pouvez réagir à cet article