Protection par l’Etat : Aly Ngouille répond à Sonko

news-details
Politique

En conférence de presse dernièrement, Ousmane Sonko, le leader de Pastef Les Patriotes, avait annoncé avoir saisi le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, aux fins de se faire affecter des éléments pour assurer sa sécurité. Dans une correspondance adressée à l’opposant et datée du 18 octobre 2018 c’est-à-dire hier jeudi, le premier flic du pays a opposé une fin de non recevoir à Sonko.
Selon Source A, qui donne l’information, Aly Ngouille Ndiaye a souligné à Ousmane Sonko que « l’Etat du Sénégal a toujours garanti à ses citoyens leur sécurité ». Ce, avant, indique le journal, de lui rappeler que « les dispositions de la Loi constitutionnelle et du Code électoral respectivement aux articles 30 et L121 stipulent qu’au plus tard 35 jours avant la tenue du scrutin, le Conseil constitutionnel procède à la publication de la liste des candidats. »
En conséquence, tranche le ministre de l’Intérieur : « Je suis au regret de vous annoncer qu’une telle demande ne saurait être satisfaite à l’état actuel du processus électoral, au risque de créer une rupture de l’égalité des citoyens devant la Loi ».

Vous pouvez partager cet article