image

QUATORZIÈME LÉGISLATURE, QUI POUR LA PRÉSIDER ?

image

Pour tenter une réponse à cette question cruciale pour le futur immédiat de notre Démocratie, il faudrait, me semble-t-il, au préalable, analyser la nature des personnalités qui vont siègent dans cette nouvelle Assemblée, pour tenter d’en déduire le profil le plus approprié pour la diriger.

Mais avant tout, une précision de taille ! Celui, ou celle qui devrait présider cette nouvelle Législature ne peut provenir que de la nouvelle majorité présidentielle qui y détient une majorité qualifiée de 83 sièges !
En procédant à cette analyse, loin de moi, l’idée de rouler pour celui, où celle qui devrait être promu(e) au sein de BBY, à la Présidence de la 14ème Législature, en effet, ce choix revient exclusivement au Président de BBY qui, lui aussi, a certainement sa vision de la configuration de l’ Assemblée nationale, et des objectifs qu’il attend de sa nouvelle majorité.

Cela dit, qui en a le profil le plus approprié ? L’analyse de la nature des personnalités qui y siègent, révèle la présence d’un petit groupe d’éléments fortement perturbateurs, politiquement incultes, violents dans leurs propos, et qui rivalisent d’incivilité. Ce groupe n’aura comme stratégie, que la perturbation des plénières, faute d’avoir la force d’empêcher l’adoption d’un projet de loi ordinaire soumis par le président de la République.

Ce petit groupe va y incarner, tout ce que le peuple a vomis de la 13ème Législature, à savoir, les tentatives de faire durer en longueur les débats pour bloquer le fonctionnement de l’Assemblée nationale, pour y créer un désordre qui va ternir l’image de cette auguste Assemblé ! C’est ce que l’on appelle « la guérilla parlementaire »

Donc, avec une telle configuration, pour permettre un fonctionnement régulier de l’Assemblée nationale, dans le respect strict de son règlement intérieur, qui est celui de la Législature précédente, il faudrait un homme, ou une femme de poigne, doté(e) d’une grande expérience politique pour faire face efficacement à l’inculture politique du groupe perturbateur, d’une carapace en acier, pour ne pas être troublé(e) par les incivilités de ce groupe, et d’une main de fer pour faire respecter strictement le règlement intérieur, et faire régner l’ordre au sein de l’hémicycle, avec le concours des forces de défense et de sécurité, affectées à l’ Assemblée nationale.

C’est une telle personnalité qui assurément pourrait faire jouer à cette auguste Assemblée son rôle de voter les Lois, contrôler l’exécution des politiques publiques, et procéder à leur évaluation.

Qui a un tel profil au sein de la nouvelle majorité présidentielle ?
Assurément, la tête de la Liste proportionnelle de BBY, y répond le mieux !
Ainsi, Madame Aminata Touré, selon l’analyse ainsi faite, pourrait être la prochaine Présidente de l’Assemblée nationale !
S’il en est ainsi que Dieu l’y accompagne !

Ibrahima SÈNE PIT/SÉNÉGAL

15 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article