VIDÉO-REFORMATION DE L’ADMINISTRATION : PR MBAYE THIAM SUGGÈRE UN APPEL À CANDIDATURES POUR LES POSTES DE DG

news-details
LR DU TEMPS

Le constat est général. L’administration sénégalaise est malade. C’est ce qui a poussé le chef l’Etat a lancé le Programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama), en début de cette semaine, au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad).

Selon, l’historien, Pr Mbaye Thiam, cette initiative des autorités étatiques vient à son heure. Invité à l’émission Lr du Temps sur Iradio, ce dimanche, M. Thiam pense l’administration sénégalaise est en retard. Elle est aux antipodes du développement. Pour lui, si le Sénégal veut atteindre l’émergence, il est obligé d’avoir une administration « performante ». « Le principal outil de développement, c’est l’administration. Si elle n’est pas performante, il ne faut même pas penser au développement », a déclaré Pr Mbaye Thiam qui pense d’ailleurs que « les Directeurs généraux devraient cesser d’être nommés en Conseil des ministres. Ces postes devraient faire l’objet d’appel à candidature sur la base de résultats ».

« Pourtant, rappelle l’l’historien, une administration performante, le Sénégal l’avait tout au début de son indépendance ». S’il en est ainsi, c’est parce que l’école William Ponty qui formait tous les cadres de l’Afrique francophone était basée à Dakar.

Son co-débatteur, Daouda Ndiaye, est du même avis. Juriste et docteur en Science de l’Éducation, M. Ndiaye estime que « l’heure d’une administration assainie » a sonné au Sénégal. Pour y arriver, le juriste conseille aux gouvernants de donner beaucoup plus de garanties à l’administration. « Il faudrait que ceux qui gèrent de l’administration parviennent à faire leur travail sans aucune pression possible », a-t-il fait savoir.

Vous pouvez réagir à cet article