SIX PAYS DE L’UEMOA ENGAGENT LA LUTTE

news-details
Dégradation des côtes ouest-africaines

Les pays de la zone de l’UEMOA dont le Sénégal agissent contre les menaces que constituent la pollution marine, les inondations et l’érosion côtière. D’où le lancement de la Plateforme West african coastal areas (Waca). Un programme qui vise à améliorer la gestion des risques naturels affectant les zones côtières de l’Afrique de l’Ouest.

Financé à hauteur de 130 milliards de francs CFA par la Banque mondiale, le projet devrait permettre de « mieux affronter les risques encourus (et) améliorer la gestion des risques naturels et anthropiques communs dans les zones côtières » à travers « une intégration du changement climatique dans les initiatives de résilience. »

En présence de ses collègues ministres des six pays qui composent le Waca, Mame Thierno Dieng, ministre de l’Environnement et du Développement durable du Sénégal, a procédé au lancement, hier, jeudi 8 novembre.

Les activités qui démarrent en janvier 2019, regroupent outre le Sénégal, le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, Sao Tomé et Principe et le Togo. Il s’agit de « miser sur la synergie d’actions pour créer des solutions vertes dans la gestion des côtes en Afrique de l’Ouest, selon Mame Thierno Dieng. Il invite les états bénéficiaires sur la nécessité de développer des stratégies intégrées pour inverser les tendances actuelles décelées en matière d’environnement sur les côtes. « Seule une stratégie régionale, insiste-t-il, permettra de préserver le littoral ouest-africain au profit des générations futures. »

A terme, la plateforme devrait accueillir de nouveaux pays, selon ses initiateurs, « afin d’assurer la résilience de l’ensemble du littoral de l’Afrique de l’Ouest ».

Vous pouvez partager cet article