THIONE SECK DANS LES LOCAUX DE EMEDIA : « CHACUN EST LIBRE DE CRÉER SES PROPRES AFFAIRES »

news-details
VISITE

Le Leader et fondateur du groupe Raam Daan, Thione Ballago Seck, était dans les locaux de Emedia, mardi, 4 juin. Une visite de courtoisie et d’amitié, au cours de laquelle le père de Wally a partagé son expérience musicale avec les responsables du Groupe E-media Invest.

Après une visite guidée, Ballago s’est dit bluffé par les locaux. « Papa Thione », comme l’appelle affectueusement ses fans, n’a pas manqué de prodiguer des conseils aux dirigeants du groupe. « Chacun est libre de créer ses propres affaires. Ce n’est pas un crime. Il faut simplement oser », a-t-il lancé.
Dans son message de soutien et d’encouragement à l’équipe dirigeante de E-Media, Thione Seck est largement revenu sur les débuts de création de son orchestre. « Les débuts de Raam Daan n’ont pas étaient faciles. A l’époque beaucoup de gens disaient que le projet n’allait pas prospérer. Mais puisque le temps est le meilleur juge, j’ai laissé faire les choses. Aujourd’hui, le résultat est là », renseigne-t-il. Une manière d’inciter les responsables du groupe E-Media à s’armer de courage et de patience. À son tour, le PDG de E-Media, Mamoudou Ibra Kane, de répondre : « tout projet qui est soutenu par une vision et de l’ambition pourrait bien réussir ».

Thione Seck est aussi revenu sur l’histoire de la création de son orchestre. « Je venais de décrocher un prêt de 12 millions de F CFA grâce à une intervention efficace de l’ancien président directeur général de Soada, Alioune Diagne Coumba Aïta. Nous étions en plein mois de ramadan. C’est ce prêt qui m’avait permis d’acheter le matériel de l’orchestre ’’Dialoré’’ du feu Demba Guèye et de créer le Raam Daan. Puisque nous étions au mois de ramadan, je voulais choisir ce nom du mois béni. Mais on me l’avait déconseillé à cause de la lourdeur de ce nom. Finalement, j’ai décidé de détacher le mot Ramadan, pour en faire un nom composé. »

Vous pouvez réagir à cet article