"UN GARDIEN DE LA PAIX ENTRE CONFRÉRIES EST PARTI À JAMAIS"

news-details
DÉCÈS DE PAPE MALICK SY

Cheikh Kouta, un non-voyant et acteur de développement dans le département de Guinguinéo, réputé très proche de la famille de Serigne Cheikh Tidiane Al Maktoum, regrette la perte immense de ce qu’on pouvait appeler le gardien de la paix entre les confréries. Nous vous proposons sa contribution.

« Serigne Pape Malick était tout pour moi, un confident, un conseiller, un Guide.
Mon jumeau est parti à jamais. Il aimait le dire très souvent, car on avait le même amour pour Al Maktoum. Serigne Pape Malick m’encourageait à chaque fois qu’il me voyait, malgré mon handicap, en me demandant de toujours aider ma maman, ma famille et mon village. Serigne Pape Malick m’appréciait beaucoup et me le montrait très souvent quand je me rendais chez lui, il ne m’a jamais rejeté à cause de mon handicap comme le font certains.

Je suis attristé et très touché par sa disparition, au même titre que les étudiants qui venaient le rencontrer à Fann Résidence, tous les week-ends, pour demander son soutien et ses prières. En plus de la disparition de Serigne Pape Malick, on a aussi senti le vide laissé par Al Maktoum, car il ne cessait de monter à l’humanité l’œuvre gigantesque de Serigne Cheikh. Il ne termine jamais un discours sans mentionner le nom de Serigne Cheikh. Il n a pas créé de Dahira, car il avait tout abandonné pour Serigne Cheikh.

Serigne Pape Malick, ton œuvre au sein de la famille Sy et au sein de l’ensemble des confréries est d’une prépondérance hors norme et ce serait un malheur, une hécatombe manifeste, si elle arrivait à être rangée dans les oubliettes. Un homme multidimensionnel, un intellectuel très cultivé, très sage avec beaucoup de détermination mérite un hommage exceptionnel.

Je présente mes condoléances à sa famille, plus particulièrement à ses deux filles Fatima et Ya Sophie, à Serigne Habib Al Maktoum mon ami, à Serigne Mansour de Serigne Cheikh, à Mame Maodo, à Serigne Moustapha Sy DMWMD, à Serigne Moustapha de Serigne Abdou, à son épouse, Sokhna Mame Basse, et à l’ensemble de la Ummah islamique. Que la couverture divine continue de prêter ombre à notre cher marabout, Serigne Pape Malick. »

Vous pouvez réagir à cet article