UN NOUVEAU MASSACRE FAIT 95 MORTS DANS UN VILLAGE DOGON

news-details
MALI

Nouveau drame au Mali où près d’une centaine de morts ont été recensées dans l’attaque du village dogon de Sobane-Kou, au centre du pays. Selon le ministre de la Défense, il y a eu au moins 95 morts. Ce massacre, qui a eu lieu dans la nuit du dimanche au lundi, intervient presque trois mois après l’attaque d’un village peulh (le 23 mars dernier) qui avait fait plus de 100 morts. L’attaque aurait été perpétrée par des hommes armés, selon un élu local et une source sécuritaire cités par le média français France 24. « Nous avons pour le moment 95 civils tués, les corps sont calcinés, nous continuons de chercher des corps », a déclaré sous le couvert de l’anonymat un élu de la commune de Koundou, située dans le cercle de Koro, où se situe ce village de quelque 300 habitants. « Selon les civils, ce sont des hommes armés qui sont venus tirer, piller et brûler. C’est vraiment la désolation », a ajouté cette source.

Le village de Sobane-Kou quasiment rasé

Le village de Sobane-Kou, qui a subi la furie des assaillants dans ce qui semble être le fruit de représailles, n’est pas loin de disparaitre de la carte. « C’est un village dogon qui a été quasiment rasé », indique, à nos confrères de Jeune Afrique, une source sécuritaire malienne se trouvant sur place, confirmant un bilan provisoire de 95 tués.

Le Mali est plongé dans une crise politico-sociale qui dure depuis quatre ans, au moins. La série de violence, notamment en milieu rural, née des conflits intercommunautaires, a fini d’installer une psychose au sein des populations déjà submergées par la pauvreté et les effets du terrorisme.

Vous pouvez réagir à cet article