Une mafia nigériane démantelée à Ouest Foire

news-details
Trafic d’êtres humains

La Division des investigations criminelles a mis aux arrêts 15 ressortissants nigérians, poursuivis pour association de malfaiteurs, trafic d’êtres humains, faux et usage de faux, escroquerie en bande organisée via internet. En effet, c’est suite à une information anonyme qu’elle a reçue et exploitée que la Dic a réussi ce coup de maitre.

Selon les enquêteurs, le rôle de ces personnes, constituées en véritable bande de mafia, consistait à convoyer des jeunes dans des pays tiers d’où ils ne peuvent compter sur aucune source financière ou humaine dans le but de les exploiter. Selon Libération, la bande utilisait des identités usurpées sur les réseaux sociaux pour escroquer d’honnêtes citoyens avec la méthode Scam149 ou escroquerie à la nigériane. La bande, explique notre source, avait pour cible les citoyens des pays asiatiques, les américains et africains. Le transport effectué par les enquêteurs à Ouest Foire a permis d’interpeller les mis en cause dont la tranche d’âge variait entre 18 et 20 ans. Mieux, la perquisition faite a permis de saisir 18 ordinateurs portables, 24 téléphones portables, des clés Usb et internet et trois cartes bancaires. L’exploitation de tous ces supports a permis de détecter des documents cachés et stockés. Il s’agit, entre autres, de nombreuses photos, d’identité, de tierces personnes de diverses nationalités servant à créer des profils usurpés sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez réagir à cet article