image

10 LIONS FACE À LEUR TERRE D’ACCUEIL

image

Tombeur de l’Équateur (2-1) mardi et qualifiée pour les huitièmes de finale de cette Coupe du monde 2022, l’équipe nationale du Sénégal fera face à l’Angleterre dimanche. Une rencontre où les Lions seront outsiders d’une rencontre particulière pour dix des leurs qui évoluent en Angleterre.

Le Sénégal n’a pas mis de temps pour connaître son adversaire de ce dimanche. Le deuxième du groupe A croisera le fer avec l’Angleterre qui a terminé à la première place du groupe B devant les États-Unis. Un adversaire de grand calibre que la première Nation africaine au classement de la Fifa devra battre pour s’ouvrir les portes des quarts de finale et égaler la performance de la génération 2002. Un choc des ambitions pour une première dans l’histoire entre ces deux formations.

Le Sénégal va croiser pour la première fois l’Angleterre. Les deux équipes ne se sont jamais croisées ni en amical ni en compétition officielle, si on considère que le match des Jeux Olympiques 2012 concernait déjà les U23 et opposait plutôt le Sénégal à la Grande-Bretagne qui regroupe l’Angleterre, l’Écosse et le Pays de Galles. Dans cette équipe olympique sénégalaise alors dirigée par le duo Karim Sega Diouf-Aliou Cissé figuraient des joueurs comme Gana Guèye, Cheikhou Kouyaté ou encore Sadio Mané qui, des années plus tard, allaient briller dans le championnat anglais. L’Angleterre sera donc le septième adversaire européen du pays de la Teranga qui avait auparavant affronté la France, le Danemark, la Pologne, la Suède, la Turquie et les Pays-Bas pour un bilan plutôt reluisant de trois victoires, un nul et deux défaites.

10 Lions sur 26 évoluent en Angleterre

Cette douzième rencontre de Coupe du Monde pour le Sénégal, une première face à une équipe anglo-saxonne, aura une saveur particulière pour plusieurs membres de cette équipe nationale du Sénégal.

En effet, dix Lions évoluent en ce moment en Angleterre : six en Premier League et quatre en Championship. C’est le cas du capitaine Kalidou Koulibaly qui a rejoint Chelsea l’été dernier pour y rejoindre le gardien de but, Édouard Mendy. Il y a également le milieu de terrain d’Everton Idrissa Gana Guèye qui y a connu du succès avant de faire un aller-retour après un intermède au PSG. Son ami et compère Cheikou Kouyaté fait office de guide parmi les footballeurs sénégalais ayant le plus duré en Premier League. L’actuel pensionnaire de Nottingham Forest a porté les maillots de deux autres clubs londoniens : West Ham et Crystal Palace. Enfin, Nampalys Mendy à Leicester et le jeune Pape Matar Sarr qui a rejoint cet été les Spurs de Tottenham complètent la liste des Lions qui jouent dans l’élite du football anglais. Dans l’étage en dessous, on retrouve le gardien Seny Dieng (Queen Park Rangers), le milieu de terrain Mamadou Loum Ndiaye (Reading) et les attaquants Ismaïla Sarr (Watford) et Iliman Ndiaye (Sheffield United), qui font les beaux jours du Championship.

Comme un air de Sénégal-France

S’ils y connaissent des fortunes diverses, cette confrontation aura un goût particulier pour ces joueurs sénégalais. Ils joueront face au pays où ils évoluent et auront à cœur de faire tomber des Three Lions qui partent certes favoris de ce duel des huitièmes de finale, mais devront s’attendre à une opposition de haute lutte face aux Champions d’Afrique. Cette rencontre aura des airs d’un Sénégal-France de 2002. Hormis Oumar Diallo et Kalidou Cissokho, tous les autres Lions convoqués par Bruno Metsu évoluaient alors en France. Ce qui avait donné davantage de piquant à une rencontre où la bande à Aliou Cissé était considérée comme le petit poucet. Elle a su contenir la redoutable équipe française, amputée certes de Zinedine Zidane, mais qui pouvait compter sur Thierry Henry, David Trezeguet, Youri Djorkaeff ou encore Sylvain Wiltord.

Même s’il n’y pas ce passé colonial entre le Sénégal et l’Angleterre contrairement à la France, cette opposition aura une attention particulière pour ces dix internationaux sénégalais évoluant au pays de Shakespeare. Une volonté qu’ils devraient contaminer à l’ensemble du groupe qui ne compte plier le genou devant aucun adversaire.

Les Lions intimidés par les Three Lions

Malgré le prestige que dégage le finaliste du dernier Euro, ce sont des Lions décomplexés qui devraient se présenter face aux Three Lions si on se fie à leurs déclarations d’après qualification. Les partenaires de Kalidou Koulibaly n’ont pas peur de défier l’Angleterre à l’image de leur entraîneur. « Arrivée à ce niveau de la compétition, il n’y a pas de préférence. Ce sont les meilleures équipes qui sont là. Si on veut aller au bout de la compétition, on doit être prêts à jouer contre n’importe quelle équipe. Ce sont des matchs couperets qui nous attendent. Tu gagnes, tu continues, tu perds tu rentres à la maison. Il n’y a plus de calcul à faire. Les équipes se valent », a lancé Aliou Cissé en conférence de presse d’après-match mardi. Iliman Ndiaye s’est inscrit dans cette même logique. « Si on a une préférence en huitième de finale ? Aucune préférence. On sera prêts pour le prochain adversaire », a indiqué Iliman Ndiaye.

Pour sa part, le sélectionneur de l’Angleterre compte faire respecter la hiérarchie. « J’ai vu jouer le Sénégal contre l’Iran (en amical) à Vienne. Je les ai bien observés. À partir de maintenant on va étudier leurs matches. On connaît certains joueurs qui jouent dans de grands championnats et en Angleterre. On sait qu’on sera favori, on doit l’assumer, mais on joue une équipe très dangereuse », a déclaré Southgate. Dans cette posture de David contre Goliath, le Sénégal a l’occasion de briller sur la scène internationale dans une rencontre où il ne part pas avec la faveur des pronostics. Les Lions devront vaincre les Three Lions pour prolonger l’aventure et faire mieux que 2002.

De nos envoyés spéciaux à Doha (Babacar Ndaw FAYE, Saikou SEYDI & Ousmane NIANG)

4 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article