image

10 RECOMMANDATIONS POUR BIEN ACCOMPLIR SON VOTE

image

1. Je suis un électeur avec une bonne conscience citoyenne : j’ai déjà retiré ma carte d’électeur.

2. Je me veux un électeur citoyen : je n’ai pas encore retiré ma carte d’électeur et je vais le faire, quoiqu’il m’en coûte, avant le 23 Janvier pour pouvoir voter.

3. Ma carte d’électeur et d’identité CDEAO est le document le plus précieux que je puisse avoir par devers moi. Je ferai tout pour ne jamais l’égarer.

4. Le jour du vote, je me présenterai à mon centre de vote et ferai tranquillement et patiemment la queue devant mon bureau de vote.

5. Ma carte d’électeur est le gage de ma citoyenneté et le garant de mes droits et obligations en tant que tel. Je ne laisserai personne me ravir mon statut citoyen par un achat de conscience, aussi alléchante que l’offre puisse être. La dignité ne se monnaie pas.

6. Si le numéro de mon bureau de vote à été changé à mon insu, je ferai preuve de citoyenneté et chercherai mon nouveau bureau ou je ferai la queue en toute quiétude et patience.

7. Je me présenterai devant les membres du bureau muni de ma carte, prendrai les bulletins une fois ma carte vérifiée et mon nom identifié et me retirerai devant l’urne pour y mettre le bulletin de mon choix.

8. Je signerai en bonne et due forme et tremperai mon doigt dans l’encre indélébile (si c’est requis ) pour authentifier l’accomplissement de mes devoir et obligation citoyens.

9. Je ne m’attarderai pas devant le centre de vote une fois mon devoir accompli. Je rentrerai chez moi. Je m’occuperai tranquillement comme je le fais chaque week-end en attendant les résultats provisoires. J’ai voté pour mon candidat et je reconnais aussi aux autres le privilège de voter en toute liberté et toute latitude pour le candidat de leur choix. Je peux être partisan mais pas intolérant.

10. Je resterai chez moi devant la radio ou la télévision à écouter l’annonce des résultats provisoires. Les tendances me sont favorables : je contiens ma joie ou l’exprime dans mon salon. Les résultats commencent à être défavorables, je contiens mes sentiments et ne manifesterai pas ma déception par des actes de violence dans la rue.
Mon pays le Sénégal se construit dans la paix. La violence détruit l’oeuvre et les sacrifices de mes aïeux, de mes parents ainsi que celle de ma génération dans ce pays. Je ne la laisserai pas m’aveugler et m’aiguillonner vers une folie destructrice.
Sénégal benne Bopp la, ken mënukoo car ňaar !

Inspirée par le « Vade Mecum ou bréviaire de l’électeur citoyen" de M. Ousmane SENE, Directeur du West African Research Center (WARC).

23 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article