18 ÉTUDIANTS BELGES INCULPÉS DANS LA MORT D’UN JEUNE SÉNÉGALAIS

news-details
BIZUTAGE RATÉ

La chambre du conseil de Hasselt a rendu son ordonnance jeudi après-midi. Elle est conforme au réquisitoire du parquet : dix-huit membres du club estudiantin Reuzegom sont renvoyés en correctionnelle pour leur implication présumée dans la mort de Sanda Dia.

18 étudiants belges inculpés après la mort d’un étudiant sénégalais. La chambre du conseil de Hasselt a rendu son ordonnance jeudi après-midi. En 2018, Sandia Dia, un Sénégalo-belge de 20 ans, a été victime de torture lors d’un rite d’initiation pour appartenir au groupe Reuzegom, à l’Université de Louvain, en Belgique.

Selon la presse belge, il était forcé de boire de grandes quantités d’alcool et d’absorber une immonde mixture, et de rester dans l’eau glacée pendant des heures. Hospitalisé depuis le 5 décembre 2018, il avait succombé, le 7 du même mois, à suite de problèmes cardiaques.

Les auteurs sont poursuivis pour homicide involontaire par défaut de prévoyance et/ou de précaution, d’administration de substances qui, sans être de nature à donner la mort, peuvent, cependant, altérer gravement la santé, de traitements inhumains et dégradants et de non-assistance à personne en danger.

Vous pouvez réagir à cet article