1ER MAI : NI DÉFILÉ, NI DÉPÔT DE CAHIERS DE DOLÉANCES

news-details
FÊTE DU TRAVAIL

La fête du Travail sera célébré, cette année, dans la plus grande sobriété. C’est du moins ce qu’a fait savoir la Coalition des Centrales syndicales du Sénégal. Selon Mody Guiro, secrétaire général de la CNTS, cette année, aucune activité n’est prévue. Mieux, il y n’y aura pas de remise de cahiers de doléances. Les effets de la pandémie du coronavirus sont passés par là et, pour M. Guiro, aujourd’hui, le seul combat qui vaille c’est de neutraliser cet ennemi invisible qui dicte sa loi dans le monde.

« Je pense que cette année, le Sénégal, comme partout ailleurs dans le monde nous sommes confrontés à cette pandémie qui emporte pas mal de vies humaines et qui inquiète tout le monde. Je pense que c’est la raison qui nous conduit aujourd’hui à ne pas organiser des manifestations le jour du 1er mai, fête internationale du Travail. Non seulement, il n’y aura pas de manifestation donc de défilé ni de conférence mais également il n’y aura pas de dépôt de cahiers de doléances auprès du président de la république », a déclaré Mody Guiro, joint au téléphone par iRadio.

Poursuivant, il estime que la situation est extrêmement grave et que l’heure est à la mobilisation pour faire face à la maladie pathogène. « Nous devons tous nous mobiliser pour réfléchir sur comment faire pour que cette pandémie puisse être vaincue et que l’activité économique de notre pays puisse redémarrer dans les meilleurs délais en conservant nos militants et nos militantes », a-t-il ajouté avant de rendre un hommage aux travailleurs de la santé qui, selon lui, se battent quotidiennement pour vaincre cette maladie.

Vous pouvez réagir à cet article