200 MILLIONS DE PRODUITS IMPROPRES À LA CONSOMMATION SAISIS

news-details
MAGAL TOUBA 2019

Importante saisie de produits impropres à la consommation à Touba. Le service régional du commerce composé du service départemental de Bambey, du service régional de commerce de Diourbel en collaboration avec la Direction du commerce intérieur a mis en place un dispositif de veille pour barrer la route aux trafiquants de produits périmés. Un dispositif qui a eu le résultat escompté. D’autant que d’importantes saisies de denrées alimentaires ont été faites. « A l’issu du travail avec les montages qui ont été faits au niveau de la sortie de l’autoroute Illa Touba et des autres axes routiers, 62 camions transportant des produits impropres ont été interpellés pour une valeur de 200 millions », a révélé Amadou Touba Niane, commissaire aux enquêtes économiques. Les infractions qui leur sont imputées sont : défaut de déclaration d’importation de produits alimentaires, défaut d’autorisation de mise en consommation.

Pour ce qui est du secteur alimentaire, le commissaire renseigne qu’ils ont visité 184 structures alimentaires notamment des selects, des stations, des marchés et certaines boutiques. Ainsi, indique-t-il, 1381 articles qui tournent autour de plus de 12 tonnes pour une valeur de 5 millions 224 mille 327 ont été saisis.

En outre, les services du ministère du Commerce ont également fait une incursion au niveau des dépôts de médicaments. Ce, d’autant plus que dans la capitale du mouridisme, il y a 41 pharmacies régulièrement installées et toutes les autres officient en marge de législation. « En attendant que la question globale soit tranchée par une volonté politique de l’Etat, l’onction du khalife et l’implication des ministères, nous avons visité 47 dépôts et nous avons retiré autour de 760 articles pour une valeur monétaire de 352 mille », a expliqué le commissaire Niane. Il a fait savoir que c’est un recul net de la présence des produits frappés par la date limite d’autorisation au niveau du secteur des médicamenteux.

70 boulangeries visitées

En effet, le secteur de la boulangerie n’a pas été en reste. Il a reçu aussi la visite des contrôleurs. Au total, informe le commissaire, 70 boulangeries ont été contrôlées afin de vérifier si elles respectaient le format, le poids et les prix. Et les boulangers ayant commis le délit de tromperie sur la qualité ont été sanctionnés. Les mêmes sanctionnées ont été infligées aux transporteurs des produits impropres après qu’on leur a notifié leur amende.

Vous pouvez réagir à cet article