image

3 FOIS PLUS SUSCEPTIBLES D’ÊTRE AU CHOMAGE QUE LES HOMMES

image

Un rapport sur les obstacles à l’emploi des femmes dans le futur monde du travail mené au Sénégal et au Ghana a été restitué mardi 26 juillet à Dakar. Piloté par African center for economic transformation (Acet), le rapport a démontré que les femmes sont en effet plus de trois fois plus susceptibles d’être au chômage que les hommes.

L’étude révèle que les femmes sont fortement surreprésentées dans le secteur informel. Les contraintes auxquelles sont confrontées les jeunes femmes sont souvent le résultat d’un accès différencié aux ressources essentielles à l’emploi, telles que les compétences, le temps et le capital. C’est ce qui explique que 94% des femmes entrepreneurs travaillent dans le secteur informel, selon le rapport qui s’est intéresser à l’agriculture, le tourisme/l’hôtellerie, et l’externalisation des processus d’affaires (BPO).

Ndeye Sira Mbodj coréalisatrice du rapport, a indiqué dans ce sens que « l’autonomisation des femmes reste aujourd’hui plus que jamais un véritable challenge. Des inégalités persistantes qui pourraient être creusées par la récente crise sanitaire liée à la Covid-19 ».

En listant les obstacles, dans le cadre familial et sociétal, des entraves persistantes sont notées. Il s’agit de : la scolarisation et maintien des filles à l’école et des stéréotypes, sans oublier les rôles et statuts sociaux de la femme. Un soutien politique peu efficient pour les jeunes femmes ; lenteurs et lourdeurs administratives ; des offres de services non spécifiées ; Inaccessibilité géographique ; des inégalités persistantes dans l’éducation et la formation.
À cela s’ajoute l’inaccessibilité des écoles : géographique/financière ; l’inadéquation du mode d’organisation et de fonctionnement ; insuffisance et inadaptation de l’offre de formation ainsi qu’une absence de données régulières désagrégées -Sexe / âge », a-t-elle listé.

Suzanne SY

27 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article