300 MILLE SÉNÉGALAIS MENACÉS PAR LA FAMINE

news-details
INSECURITE ALIMENTAIRE

« Les départements de Ranérou, Kanel et Matam méritent une attention particulière parce que si rien n’est fait, les populations y vivant connaitront une crise alimentaire ». Le Secrétaire exécutif du Conseil national de la sécurité alimentaire, Jean Pierre Senghor, sonne l’alarme. Et, relève l’urgence de préparer la riposte. Car, indique-t-il, repris par l’As : « il ne faut pas attendre qu’il y ait une crise pour venir constater les dégâts. Nous avons un tableau de bord et une situation claire qui nous permet d’entrer dans une seconde phase qui est d’éviter que ces populations en pâtissent. »

Toutefois, note-t-il, il y a « un léger progrès » de la cartographie de la sécurité alimentaire car « globalement, cette année, on doit constater une embellie de la situation alimentaire par rapport à l’année dernière. C’est-à-dire qu’il n’y a aucun département à l’heure actuelle, qui se trouve en situation de crise alimentaire. Et, c’est 13 millions qui ont fait l’objet de cette analyse. »
Jean Pierre Senghor se prononçait en marge d’un atelier d’identification des zones à risques et des populations affectées par l’insécurité alimentaire.

Vous pouvez réagir à cet article