3000 ENFANTS DÉCÉDÉS EN UNE ANNÉE AU SÉNÉGAL

news-details
RECRUDESCENCE DE LA PNEUMONIE

Pr Idrissa Demba BA, chef du service de pneumologie et soins continus de l’hôpital d’enfants Albert Royer, alerte sur les conséquences d’une recrudescence de la pneumonie dans le monde. Déjà, en 2019, elle avait causé 3 000 décès d’enfants, au Sénégal.

"La pneumonie est la première cause de décès des enfants de moins de 5 ans", estime le pneumo-pédiatre. Rien qu’en 2019, la maladie a touché 120 millions de personnes et tué 800 000 patients dans le monde.

Examinant les causes, le spécialiste a pointé les effets néfastes du changement climatique : pollution, émanation de gaz des unités industrielles, des voitures, de la poussière. En plus de cela, Pr BA a évoqué la dégradation de la qualité de l’air à l’intérieur des maisons. "N’oublions pas les pollutions intérieures provoquées par l’encens, les parfums de chambre très forts, l’utilisation du charbon et du bois de chauffe. Tout cela provoque des irritations des voies respiratoires", a-t-il énuméré, dans des propos relayés par Le Soleil.

Les autres facteurs concernent la malnutrition de l’enfant pouvant entraîner l’anémie qui facilite l’installation d’une pneumonie et la fragilité du système immunitaire.

Vous pouvez réagir à cet article