image

32 AGENTS CONTRACTUELS RÉCLAMENT SIX MOIS D’ARRIÉRÉS DE SALAIRE

image

Un climat délétère règne au niveau du ministère du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale. Dans ce ministère, crée au lendemain de la présidentielle de 2019, 32 agents contractuels sont restés 6 mois, sans salaire. « Nous sommes 32 agents sur les 200 que compte le ministère à être concernés par cette histoire. Nos problèmes ont commencé depuis l’arrivée de Samba Ndiobène Ka à la tête du ministère. Au début c’était des retards de salaire. Ensuite, il avait décidé de couper tous les avantages que nous avions. Là, on est resté depuis six mois sans salaire. Une situation que vivent mal certains de nos collègues », dénonce notre interlocuteur qui fait partie de ce collectif.

Le projet de budget du ministère du Développement communautaire, de l’Équité Sociale et territoriale, pour l’exercice de l’année 2022, a été arrêté à 101 milliards 504 millions 105 mille 410 francs CFA, au mois de décembre passé, contre 101 milliards 375 millions 554 mille 272 francs CFA, l’année précédente.

Le PUDC, le PUMA et Promovilles sont les projets phares de ce ministère que dirigeait Mansour Faye. Ils ont pour mission de ‘’promouvoir un aménagement équilibré et un développement communautaire territorialisé’’, conformément à l’esprit de l’Acte 3 de la Décentralisation. Justement, c’est même le PUDC qui payait ces agents contractuels. « On a personne à qui s’adresser au ministère. Le ministre, Samba Ndiobène Ka, refuse de nous recevoir malgré nos nombreuses lettres de demande d’audience. Seul son DAGE nous a reçu, et nous savons qu’il ne peut pas régler nos problèmes », a déclaré notre source.

Nos tentatives pour entrer en contact avec le ministre lui-même sont restées sans succès…

Babacar FALL

17 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article