33 DÉTENUS APRÈS LES HEURTS À SAINT-LOUIS

news-details
JUSTICE

Macoumba Dièye et Yam Dièye, respectivement président et porte-parole de l’Union régionale des pêcheurs artisanaux du Sénégal (URPAS), déférés ce jeudi, 13 février, ont été placés sous mandat de dépôt. Poursuivis pour diffusion des messages à caractère insurrectionnel, ils rejoignent les 31 détenus après les manifestations des pêcheurs de Guet Ndar, à Saint-Louis, qui réclamaient des licences de pêche pour pouvoir opérer dans les eaux mauritaniennes. Des heurts qui ont fait 25 blessés du côté des forces de l’ordre, la semaine dernière.

Cela fait suite à la décision du 2e cabinet d’instruction du Tribunal de Saint-Louis, portant ainsi à 33 le nombre de détenus préventifs dont 12 mineurs et un élève en classe du Cem André Peytavin.

Les deux responsables avaient fait l’objet de convocation pour audition avant de se retrouver en prison.

Vous pouvez réagir à cet article