3E MANDAT DE MACKY : « C’EST UN DÉBAT MALSAIN ET STÉRILE »

news-details
ABDOU KARIM SALL

Abdou Karim Sall s’est prononcé sur le débat du 3e mandat du président de la République, Macky Sall. Selon le ministre de l’Environnement et du développement durable, c’est l’opposition qui est en train de manipuler pour installer dans la tête des Sénégalais un troisième mandat. « Ma position reste inchangée. Je pense que ce débat est stérile, malsain et sans objet », a déclaré le coordonnateur de Benno Bokk Yakkar à Mbao. Selon lui, 8 mois après l’élection de Macky Sall à la tête de la magistrature suprême, il est inadmissible de parler de succession de mandat. « Notre priorité est ailleurs. Nous ne pouvons pas gérer l’agenda de l’opposition », dit-il.

A la question de savoir qu’est ce qui justifie les sanctions contre ceux qui disent que le président n’en a pas droit à un troisième mandat ? Il rétorque : « Si des personnes qui sont dans le cabinet du président de la République n’ont pas compris quelles sont les priorités, elles ne méritent pas d’y rester. Le président a été très patient avec notre futur ex camarade Moustapha Diakhaté ». Selon lui, ce dernier s’est illustré depuis qu’il a quitté l’hémicycle. « S’il poursuit sa logique, il doit quitter le navire », martèle-t-il. Très en verve, il laisse entendre que Moustapha Diakhaté prône une liberté qu’il n’a pas. « J’estime que cette prétendue liberté qu’il met tout le temps en exergue n’existe pas. Moustapha Diakhaté n’est pas libre. Il n’a jamais été libre et personne d’entre nous n’est libre ».

Interpellé sur les arguments selon lesquels le président de la République a un projet d’emprisonner ses adversaires, Abdou Karim Sall se défoule sur Ousmane Sonko qui, selon, lui est l’agitateur de ce sujet. « Il nous a habitués à des contrevérités », regrette-t-il.

Par ailleurs, le coordonnateur de l’APR dans le département de Pikine est revenu sur ses bisbilles avec le maire de Mbao ainsi que sur la plainte qu’il a déposée contre des jeunes, proches de ce dernier. Le ministre a fait savoir qu’il maintient sa plainte parce qu’il ne peut pas se permettre que des jeunes se cachent derrière leurs ordinateurs pour l’insulter et le menacer à longueur de journée.

Vous pouvez réagir à cet article