3e MANDAT - « MACKY SALL À INTÉRÊT À SORTIR PAR LA GRANDE PORTE »

news-details
LR DU TEMPS

La question du 3e mandat du président de la République revient occuper les débats à la faveur de l’actualité sous régionale avec les candidatures de Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire et Alpha Condé en Guinée.

Invité de l’émission LR du temps sur iRadio (90.3 FM) le socio-anthropologue, Abdou Ndouckour K. Ndao, a abordé le sujet avec une certaine appréhension. Selon lui, le président de la République n’a pas encore tranché le débat. Mais, avertit-il : « Il a intérêt à ne pas remuer la gueule du lion. Il a intérêt à sortir par la grande porte. On a vu beaucoup de ruse sur la formulation et l’état d’esprit du président de la République. Je pense il devrait nous aider à dépasser cette question de troisième mandat. C’est le meilleur service qu’on peut rendre à un Etat africain déjà fragile ».

Pour sa part, l’autre invité est formel. Nalla Ndiaye, chercheur en Science politique, estime en effet que Macky Sall tentera de briguer un troisième mandat comme ses compères Ouattara et Condé et comme son prédécesseur Me Abdoulaye Wade. « S’il ne le fait pas, il va mettre quelqu’un », précise-t-il.

Les deux invités d’Alassane Samba Diop ont, par ailleurs, débattu sur la question des élections locales. Pour M. Ndao, ces joutes seront reportées parce que, techniquement, rien n’est encore prêt pour leur organisation. « Macky Sall va encore nous mettre des coups fourrés. S’il n’y avait pas la Covid-19, il évoquerait comme motif les inondations », a expliqué M. Ndao. Pour sa part, Nalla Ndiaye pense que le régime n’est pas encore dans les dispositions de tenir des élections. Selon lui, le report des élections n’arrange que le camp présidentiel qui doit, d’abord, régler, les contradictions notées entre ses membres.

Vous pouvez réagir à cet article