image

59 MILLIARDS FCFA DE PERTES EN 2020

image

La Société africaine de raffinage (Sar) informe qu’à la fin de l’exercice de l’année 2020 elle a subi une perte de 59 milliards principalement due à un résultat d’exploitation négatif de 36 milliards FCFA et des frais financiers s’élevant à 23 milliards de FCFA. « La perte constatée au niveau du résultat d’exploitation résulte de plusieurs facteurs parmi lesquels nous pouvons citer : les marges négatives sur l’activité de raffinage du brut qui sont la conséquence de primes mal négociées et mal gérées, combinée à une chute du cours du baril du pétrole brut (effet Covid-19), des surestaries subies suites à des retards de mise en place des effets financiers », lit-on dans un communiqué.
Le texte poursuit qu’un audit sur la gestion des exercices 2019 et 2020 a été réalisé par un cabinet externe indépendant qui en a fait le constat à l’initiative de la nouvelle direction générale dès sa prise de fonction le 18 novembre 2020. « C’est dans ce contexte que la décision de recapitalisation a été prise, à l’unanimité, par les administrateurs de la société lors du Conseil d’administration du 29 avril 2021 et approuvée, à l’unanimité, des actionnaires lors de l’Assemblée générale extraordinaire du 22 octobre 2021 », ajoute le document.

Levée de fonds

Dans le justificatif acte 2, il y a la levée de fonds en complément de la recapitalisation de la Sar est justifiée pour permettre à la société de disposer d’une trésorerie suffisante pour financer les investissements stratégiques en cours et restructurer sa dette à de meilleures conditions. Les administrateurs de la Sar ont donné leur accord de façon unanime afin que la société Africa finance corporation (Afc) soit l’arrangeur principal mandaté pour cette levée de fonds « portant sur un montant de 192 milliards FCFA pour prendre en charge une partie des besoins précités et un montant 138 milliards sous la forme d’un crédit relais à court terme que la société pourrait activer pour sécuriser l’approvisionnement de la raffinerie en produits pétroliers ».

Avant de constater un résultat positif de 6 milliards FCFA au 30 juin 2021 par les commissaires aux comptes et un résultat prévisionnel au 31 décembre 2021 de 8 milliards FCFA malgré l’arrêt métal réglementaire observé par la raffinerie depuis le 30 novembre 2021. « Il convient de rappeler que la Sar est une société régie par le droit privé soumise en matière de passation de marchés aux règles statutaires encadrant les actes de gestion et à ses procédures internes ».

21 décembre 2021

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article