6% DES SÉNÉGALAIS VACCINÉS, CES ZONES À LA TRAINE, DÉTAILS SUR LA NOUVELLE STRATÉGIE VACCINALE

news-details
FLAMBÉE DE CAS COVID-19

Après 356 cas hier mercredi, le Sénégal a enchaîné avec 354 cas, avec un cas importé enregistré dans le bulletin épidémiologique de ce jeudi, 8 juillet 2021. Une hausse qui s’est amorcée depuis plusieurs semaines déjà. Car "les cas ont augmenté de plus de 100%, ces dernières semaines", a relevé le directeur du Centre des opérations d’urgence du Sénégal (COUS), Dr Alioune Badara LY, dans l’édition spéciale de Radio Sénégal.

Ces cas sont éparpillés dans les différentes régions même si la capitale reste l’épicentre de la pandémie. "Une situation qui mérite qu’on y prête attention", a-t-il lancé, indiquant que l’enjeu est "d’enrayer au plus vite" la flambée, pour ne pas atteindre le seuil critique de transmission, à travers le respect des mesures barrières (port du masque, lavage des mains, distanciation physique, etc.)

Pour ne pas arranger les choses, des contre-performances persistent dans la campagne de vaccination, selon le directeur de la Prévention, Dr El Hadji Mamadou Ndiaye, faisant le bilan de la campagne.

Sur 100 Sénégalais, entre 20 et 35% (dont les personnes âgées de plus de 60 ans, celles présentant des maladies chroniques ou des comorbidités et toute autre population du pays qui de par ses fonctions reste exposée devaient être vaccinés), selon le plan de vaccination initial, a-t-il rappelé. Mais, au plan national, aujourd’hui, 6% des Sénégalais se sont vaccinés. Dans la répartition, Dakar (11%), Thiès, et Saint-Louis sont en tête. Là où Diourbel, Tambacounda, et Kaffrine sont à la traîne.

C’est dans ce sens, malgré la tension vaccinale notée au niveau mondial, des livraisons de nouvelles doses sont incessamment attendues, au Sénégal, dont 5 millions de doses de Johnson & Johnson, avec l’appui de la Banque mondiale, 6 millions 697 mille doses, dans le cadre de l’initiative Covax, et deux millions de doses Moderna. L’objectif est d’atteindre 55% de la population, visant les 18 ans et plus, a estimé Dr Ndiaye par ailleurs rapporteur du Comité de suivi et de contrôle des opérations de vaccination.

Au-delà des points de vaccination, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a insisté sur "une stratégie avancée", menée par la direction de la Prévention, visant à aller vers les populations. Depuis février dernier, a ajouté la tutelle, le Sénégal a reçu 800 000 doses de vaccins anti Covid-19.

Par ailleurs, d’après les statistiques fournies, ce matin, par les autorités sanitaires, depuis le 17 mai dernier, contrairement aux précédentes phases touchant plus le 3e âge, 58% des patients actifs ont entre 15 et 45 ans.

Vous pouvez réagir à cet article