64, 66 MÈTRES DE PLAGE PERDUS DEPUIS 1954

news-details
ENVIRONNEMENT

L’érosion côtière concerne 70% du littoral dans la région. C’est, selon Le Soleil, l’une des conclusions d’une étude réalisée par le docteur Papa Wally Bakhoum. Le chercheur, informe le journal, a démontré que la mer a gagné 64,66 mètres sur le continent entre 1954 et 2015. Outre la vulnérabilité physique, l’étude s’est aussi intéressée à la vulnérabilité socioéconomique de la côte sénégalaise de la région de Dakar. Les résultats renseignent que 10% du littoral présentent une sensibilité socioéconomique élevée (zones de Hann, Dalifort, Thiaroye, Mbao et Rufisque), 85% une sensibilité socioéconomique modérée (de Niaga Peulh à Fann Hock, puis de Rufisque à Touba Dialaw) et 5% présente une sensibilité socioéconomique faible (Déni Guèdji et Niaga Peulh).

Il est également ressorti de l’étude que la Petite côte est moins résiliente que la Grande Côte à la vulnérabilité socioéconomique à cause de la concentration des populations et des activités économiques et non à cause de ses forts indices côtiers de vulnérabilité.

Vous pouvez réagir à cet article