8 POLICIERS INCULPÉS POUR COMPLICITE DE TRAFIC DE MIGRANTS ET CORRUPTION

news-details
AIBD

Huit policiers ont été inculpés, vendredi dernier, 4 décembre, par le juge du premier cabinet du tribunal de Pikine/Guédiawaye. Les mis en cause, en service à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) au moment des faits, sont poursuivis pour complicité de trafic de migrants, fraude documentaire et corruption.

D’après le récit du journal Libération, courant juin 2020, les éléments du Commandant Niang de la Brigade de recherches de Faidherbe avaient procédé à un vaste coup de filet suite à des informations sur l’existence d’un réseau de trafic de migrants entretenus par des Sierra léonais et des Sénégalais. Suite à une descente entre Diamniadio et la route de Boune, plus de 50 hommes et 87 femmes venus de la Sierra Léone et de la Guinée ont été découverts. Ces derniers, qui avaient payé 7 millions de Leone (devise de la Sierra Leone) devaient être convoyés vers les pays du Golf depuis l’AIBD.

Suite à des perquisitions, les pandores avaient saisi beaucoup de faux documents (passeports sénégalais, entre autres documents), et embarqué les chefs de réseaux dont les nommés Cheikh Mara et Ibrahima Mansaré. Ces derniers sont passés aux aveux, face aux gendarmes, indiquant qu’ils n’étaient que des maillons de la chaîne dont les vrais chefs étaient Nigérians et des Sri Lankais basés à Dubaï, et en Arabie Saoudite. Lors de l’interrogatoire, ils ont également balancé le nom de plusieurs policiers qui leur facilitaient l’embarquement.

Vous pouvez réagir à cet article