800 SÉNÉGALAIS SOUFFRENT D’INSUFFISANCE RÉNALE AIGÜE

news-details

El Hadji Hamidou Diallo, le président du mouvement des insuffisants rénaux au Sénégal, sonne l’alerte : « Le taux de personnes souffrant d’insuffisance rénale augmente dans notre pays. 800 mille Sénégalais ont une insuffisance rénale aiguë. C’est-à-dire qu’ils ne sont pas dans la phase dialyse. »
Il ajoute, repris par L’AS : « La dialyse est appelée la tueuse silencieuse c’est-à-dire que, quand elle attaque les reins, elle va crescendo. Petit-à-petit, elle tue le rein. »

Selon le malade, l’individu passe du stade d’insuffisance rénale aiguë au stade d’insuffisance rénale chronique, qui est la phase terminale et qui exige que l’individu aille en dialyse. Pour cela, détaille El Hadji Hamidou Diallo, « il lui faut tout de suite 200 mille FCFA parce qu’il doit acheter un appareil catatere qui coûte 120 mille FCFA. Il faut poser ce catatere et payer au médecin 50 mille FCFA. Ce qui fait 170 mille FCFA pour installer l’appareil et ensuite faire la première dialyse. Deux jours plus tard, il faut revenir pour faire une seconde dialyse. Et puis chaque deux jours, il faut faire des dialyses qui valent 65 mille FCFA par séance. Ce qui revient à 840 mille FCFA le mois et 9 millions 600 mille FCFA l’année. La famille du malade dépense beaucoup d’argent et le malade finit toujours par mourir. »

Parmi les 800 mille insuffisants rénaux aigus, indique-t-il, les 20 mille sont chroniques et les 8 mille vivent à Dakar. Et, « la gratuité de la dialyse dans les hôpitaux publics est pour, au maximum, 250 personnes. Dans le privé, la dialyse coûte 65 mille FCFA par séance. C’est cher. La gratuité doit toucher tous les secteurs de la dialyse, de l’acte opératoire à la pose de catatere en passant par les analyses », plaide El Hadji Hamidou Diallo. Qui invite, également, à « sensibiliser la population sur notre alimentation qui est très mauvaise et favorise l’insuffisance rénale, comme le fameux plat national, le riz au poisson, les boissons gazeuses, la viande de dibiterie, entre autres, à l’origine de l’insuffisance rénale. »

Vous pouvez réagir à cet article