image

83 MILLIARDS F CFA POUR RENOUVELER 100 KM DE RÉSEAU

image

L’Onas a lancé les travaux de renouvellement de 100 km de canalisation des eaux usées. Ce projet, financé à hauteur de 83 milliards de F CFA, va impacter 8 communes de la région de Dakar.

L’assainissement reste un enjeu majeur à Dakar. Le réseau de canalisation qui date de plus de 70 ans, ne répond plus face à l’explosion démographique qu’a connue la capitale sénégalaise. Pour mettre les 4 millions d’habitants de Dakar dans des conditions optimales d’assainissement, l’Onas a décidé de renouveler 100 kilomètres de sa conduite de drainage des eaux usées.

Le projet, dénommé collecteur Hann-Fann, est financé à hauteur de 83 milliards FCFA par la Société générale de banque. Il concerne 8 communes que sont : Fann-Point E-Amitié, Grand Yoff, Biscuiterie, Mermoz Sacré Cœur, Sicap Liberté, Dieuppeul Derklé, Grand Dakar, HLM et Ouakam. Les travaux du projet, lancés ce jeudi 21 avril 2022, vont comprendre, entre autres, la réhabilitation et le renforcement des stations de pompage des eaux usées de l’Université, de la Rue 10, de la Zone Industrielle, de la Zone de Captage EMG. « L’assainissement est l’un des plus grands défis dans nos municipalités », a constaté, le maire de Grand Yoff, Madiop Diop.

La fin des travaux de ce projet est prévue, au plus tard, début 2024. Son objectif reste la densification du réseau d’assainissement de la ville de Dakar. « Les travaux, que nous lançons aujourd’hui, permettront d’améliorer, conséquemment, le cadre de vie et la mobilité urbaine, mais surtout le fonctionnement des ouvrages collectifs d’assainissement, avec un effet d’élimination des stagnations d’eaux et rejets d’eaux usées ménagères sur la voie publique.

Par la même occasion, la fourniture des équipements d’exploitation va réduire les délais d’intervention sur le réseau », a déclaré le ministre de l’Environnement et Développement Durable. Abdou Karim Sall, qui représentait son collègue de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam empêché, implore l’indulgence des populations durant la période de réalisation du projet. « Comme tous travaux d’envergure en milieu urbain, des gènes et désagréments sont à prévoir et sur ce, j’en appelle à la compréhension des populations concernées, d’autant plus que l’objectif visé est d’intérêt général. D’ailleurs, je tiens à préciser que toutes les dispositions nécessaires seront prises, en rapport avec ONAS et les entreprises chargées des travaux, pour atténuer ces impacts.

En-dehors de ce projet, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, à travers l’ONAS, est également en train de mettre en œuvre un ensemble de projets de gestion des eaux usées dans toute la région de Dakar, pour un montant d’environ 216 milliards FCFA. Il s’agit, entre autres : du projet en cours de dépollution Nord de Dakar pour l’extension de la STEP de Cambérène et la mise en place des émissaires terrestres et en mer pour un montant de 42 milliards FCFA, du projet en cours d’assainissement et de renouvellement de réseaux dans les communes de Gueule Tapée, Medina et Reubeuss pour un coût de 6 milliards FCFA.

Babacar FALL

21 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article