image

A. GUEYE TENTE DE TUER SON FRÈRE AVEC UNE MACHETTE

image

Vivant toujours dans le domicile familiale, sise à Fann Hock, A. A. Guéye a failli avoir sur sa conscience, la mort de son grand-frère. Devenu la terreur de sa famille, le jeune homme qui est un adepte de Bacchus, a récidivé ce 18 décembre en s’en prenant à son frère avec une machette. Ce dernier ayant esquivé le coup, il est revenu à la charge avec cette fois-ci un couteau. Ce qui prouve à suffisance ses intentions criminelles. Déféré au parquet par le commissariat du Point E, pour menace de mort, ivresse publique manifeste et détention d’arme blanche, il devra trouver de solides arguments pour convaincre les juges.

Et dire que c’est pour des broutilles qu’il en est arrivé là. Ce jour-là, raconte son frangin, A. A. Guéye qui semblait s’être levé du mauvais pied, s’en était pris à sa sœur en l’abreuvant d’injures. C’est sur ces entrefaites qu’un de leurs frères s’est interposé entre eux, pour éviter que cela ne dégénère. Une attitude qu’il va regretter, puisque son jeune frère qui ne semblait qu’attendre ce moment, est allé s’armer d’une machette pour se ruer sur lui. Et avec l’insulte à la bouche, il lui a ouvertement dit qu’il allait le tuer. Convaincu que ce dernier était capable du pire, le plaignant dit avoir tapé sa main, dans un instinct de survie. C’est d’ailleurs ce qui l’a sauvé, puisque l’arme en question est tombée des mains de son frère. Ne désespérant pas pour autant, ce dernier est revenu à la charge, en s’armant cette fois-ci d’un couteau. Et n’eut été la prompte intervention d’un de leur frère, l’irréparable se serait sans doute produit.

C’est ainsi que les hommes du commissaire Thiam, qui ont été appelés en urgence, ont dare-dare rappliqué sur les lieux pour procéder à l’arrestation du mis en cause. Devant les limiers, ce dernier qui était dans un état d’ivresse manifeste a reconnu sans ambages les faits. Il a ainsi évoqué l’excuse de provocation, en soutenant que c’est sa sœur qui a ouvert les hostilités, en lavant son assiette par-dessus le seau d’eau qu’il avait posé sous le robinet.

Ndèye Anna NDIAYE

22 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article