A. GUTERRES : « UNE MOBILISATION GIGANTESQUE POUR ÉVITER LE PIRE EN AFRIQUE »

news-details
PROPAGATION DU CORONAVIRUS

Sur un plateau spécial de France 24, Antonio Guterrres, n’a pas mâché ses mots. Le Secrétaire général de l’ONU appelle à une ’’mobilisation gigantesque’’ pour éviter le pire à l’Afrique concernant la propagation du Coronavirus.

« Nous sommes encore sur une courbe qui est exponentielle. Si nous ne faisons pas des efforts coordonnés partout dans le monde, pour briser cette évolution, c’est-à-dire une stratégie de suppression de la transmission, partout, d’une façon coordonné, le risque la propagation, surtout dans les pays les moins munis d’un système de santé, c’est la propagation de ce virus sans limite, jusqu’à atteindre les 60% ou 70% de la population qui engendre cette immunité collective dont on parle. Cela veut dire des millions de personnes infectées et des millions de morts. C’est ce qu’il faut éviter à tout prix (...) », a-t-il déclaré.

Poursuivant, Guterres a signalé que : « La maladie est en train de se développer très vite en Afrique (...). À la différence, des pays du Nord, en Afrique, il y a très peu de capacité de réponse, du point de vue médicale et économique. Comme le président Macron l’a dit, il faudrait faire de l’Afrique une priorité internationale. C’est à dire un investissement massif et du point d la capacité des équipements (...). L’Afrique est une priorité absolue, elle nécessite une mobilisation gigantesque. Parce qu’on est encore à temps d’éviter le pire , mais sans cette mobilisation gigantesque, je crains qu’on aura en Afrique des millions et des millions de personnes infectées ».

Aux micros de RFI et France 24, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres affirme qu’une action coordonnée internationale et un investissement de 3 000 milliards de dollars sont nécessaires pour éviter une propagation sans limite de l’épidémie.

Vous pouvez réagir à cet article