À LA DÉCOUVERTE DES HIZBUT-TARQIYYAT, LES PROPAGATEURS DU SAVOIR DE BAMBA

news-details
MAGAL 2019

Très visibles par leurs boubous et leur place dans les cérémonies religieuses, les membres du mouvement Hizbut-Tarqiyyah ont fini par donner un cachet particulier au grand magal.

Depuis presque dix (10) ans, ils font le grand Magal. Leur participation à la commémoration de la journée du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba est non négligeable. Elle est saluée par tous les dignitaires de la communauté mouride. « Serigne Atou Diagne est un bel exemple pour les mourides qui ont des mouvements religieux », a noté, Serigne Abo Mbacké, responsable de la sous-commission presse du Magal.

La naissance de ce mouvement religieux remonte à 1975. À l’époque, c’était un regroupement de jeunes étudiants au sein de l’université Cheikh Anta Diop qui avaient l’ambition de vulgariser les enseignements de leur vénéré guide au sein de l’espace universitaire. Conscients que l’enseignement de Serigne Touba ne peut pas se limiter dans un établissement, ces étudiants, sous la houlette d’Atou Diagne, ont décidé de sortir du campus universitaire. Aujourd’hui, grâce à la bénédiction des khalifes généraux de Touba, ils sont répartis partout dans le monde.

Les Hizbut à l’ère de la digitalisation

Cette année, pour les besoins du Magal, les membres du Hizbut-Tarqiyyah ont érigé une grande tente sur l’esplanade de la grande mosquée de Touba, vers le côté sud. Cet espace d’environ 900 mètres carrés sert d’exposition sur la vie et l’œuvre du fondateur du mouridisme, Cheikh Amadou Bamba. À l’intérieur de la tente bien climatisée et très bien décorée, il y a plusieurs stands. Les sous thèmes sont répartis dans ces stands et gérés par des coordinateurs. La géographie du mouridisme, l’universalité de la mission de Cheikh Ahmadou Bamba, la ville sainte de Touba sont, entre autres, les sous-thèmes des expositions qui ont comme thème général : « Réhabilitation de l’enseignement et l’acquisition des valeurs islamiques dans l’éducation : une préoccupation majeure du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké ». « Serigne Mountakha Mbacké est le champion de l’allégeance, de la fidélité. Il a accompagné tous les khalifes généraux qui se sont succédé au trône. C’est pourquoi, nous devons lui rendons la monnaie de sa pièce », nous fait savoir le Secrétaire général de l’exposition, Mourtalla Seye.

En compagnie d’une forte délégation, le directeur du groupe E-média, Mamoudou Ibra Kane, qui a fait une visite à l’exposition des Hizbut-Tarqiyyah, s’est dit émerveillé par la dimension digitale que les membres ont donné à leur travail. « Au-delà de l’aspect physique de l’exposition, que Hizbut-Tarqiyyah pense à la dimension du digitale, de l’audiovisuel, je pense que c’est une vision extraordinaire qui mérite d’être saluée. Il faut s’approprier du digital et arrêter de le percevoir comme une menace », a-t-il conseillé aux responsables du mouvement religieux.

Vous pouvez réagir à cet article