image

À LA DÉCOUVERTE DES INTERNATIONAUX QUI ONT FAIT LE JEU A DAKAR

image

La conférence Sahara de la Ligue Africaine de Basketball (saison 02) s’est tenue au complexe sportif Dakar Arena de Diamniadio, du 05 au 15 mars. Dans ses règles, la BAL autorise tout club participant de recruter quatre joueurs. Deux étrangers et deux africains, évoluant dans les championnats africains. Beaucoup de clubs ont faits recours à des internationaux, que nous vous présentons ici.

Au-delà de la visibilité qu’elle offre au basketball africain et local, la BAL est une véritable bouffée économique. Ce qui fait que tous les clubs participants se renforcent pour espérer décrocher le jackpot. En effet, le vainqueur de la saison inaugurale avait empoché une enveloppe de 100.000 dollars (plus de 50 millions de francs CFA). 75000 dollars pour le deuxième et 50000 dollars pour le troisième. Des sommes exorbitantes que chacun des 12 participants souhaiterait empocher.

Reg : 7 internationaux rwandais dans l’effectif
Champion du Rwanda de la saison écoulée, Rwanda Energy Group est à sa première campagne de la BAL. Il semble bien réussir son baptême du feu. Auteur de deux victoires en autant de sorties, le représentant du pays des mille collines est presque sûr de disputer les play-offs à domicile (du 21 au 28 mai à kigali Arena). C’est l’équipe qui compte le plus grand nombre d’internationaux en son sein. Ils sont au nombre de sept et représentent tous l’équipe A du Rwanda. Il s’agit de Ntore Habimana, Jean Jacques Nshobozwabyose, Axel Mpoyo, Elie Kaje, Dieudonné Ndizeye, Olivier Shyaka et Pierre Thierry Vandriesche qui a intégré le groupe lors de la deuxième fenêtre FIBA disputée à Dakar, au mois de février dernier.

Slac : Zecevi peut compter sur ses éléments du Syli
Le Seydou Legacy Athletic Club en est aussi à sa première campagne de la BAL. Le club Guinéen a bien démarré son tournoi en battant le Dakar Université Club avant de s’incliner lors de sa deuxième sortie contre le REG. Lors de sa troisième sortie, les hommes du coach Zeljko Zecevi, technicien serbe, également sélectionneur du syli A de basketball masculin. Le SLAC a quatre joueurs internationaux. Les Guinéens Ibrahima Kali Fofana, Mamady Keita, Alpha Kaba et l’international nigérian de Trabzonspor, Christopher Obekpa.

Us Monastir : au tour de la légende Slimane
Finaliste de la première édition de la BAL et leader incontestée de la Conférence Sahara, l’Us Monastir est la première équipe qualifiée pour les play-offs à ce stade de la compétition, grâce à ses quatre succès en autant de sorties. Le club tunisien a pu compter sur les joueurs expérimentés qui composent son effectif. Parmi eux, la légende du basketball africain, Radhouane Slimane honoré lors du dernier Afrobasket pour sa contribution au service de sa sélection. L’ailier fort de 41 ans, a guidé sa depuis le début du tournoi à Dakar Arena. Parmi ses coéquipiers en club, Souleymane Diabaté de la Cote d’Ivoire, son adversaire malheureux à la finale du dernier Afrobasket.
Les internationaux Tunisiens Mohamed Mokhtar Ghayaza et Oussama Marnaoui sont également dans l’effectif de l’équipe Monnasterienne.

L’ossature de la sélection mozambicaine
Au sein de l’effectif de Ferroviário da Beira, on retrouve presque l’ossature de la sélection nationale mozambicaine. Parmi les vedettes, on peut citer les jumeaux Orlondo louis lovela et Ermelindo Orlondo Lovela. Ismael souse Nurmamade et helton Sergio Jacindo Ubisse sont également des membres de l’équipe nationale.

AS Salé : trois marocains dans les rangs
Le représentant du royaume chérifien n’a que trois internationaux dans ses rangs. Il s’agit de l’expérimenté Zakaria el Masbahi, l’un des cadres de l’équipe marocaine de basketball. Il y a également Soufiane Kourdou et Aderahim Najah, tous internationaux marocains.

Le DUC à la traîne
Le club estudiantin a la plus faible colonie d’internationaux au sein de son effectif. Ils sont que deux. Cheikh Bamba Diallo qui a récemment rejoint la tanière. Il a d’ailleurs pris part au dernier afro basket disputé à Kigali, avec la sélection nationale du Sénégal. Sociétaire de l’AS Douanes à l’époque, il a rejoint le Dakar Université en début de saison.
Thierno Ibrahima Niang n’est plus appelé en équipe nationale depuis février dernier, lors de la dernière fenêtre FIBA pour les qualifications à l’Afrobasket. Son absence sur la liste du coach (assistant) Mamadou Gueye, en son rang de roi de la précédente saison, lors du dernier regroupement a été très mal vue par les amateurs.

Saikou SEYDI

16 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article