image

À LA RECHERCGE D’UN CESSEZ-LE-FEU DURABLE

image

Impacté par les travaux liés au Bus transit rapid (BRT), le collectif des marchands de Petersen réclame un site de recasement. Dame Badiane, son président, et Cie l’ont fait savoir, lors de leur Assemblée générale extraordinaire tenu ce jeudi 2 juin, à la Chambre de commerce de Dakar, en présence du Sous-préfet de Dakar Plateau, Djiby Diallo.

Badiane et Cie ont exprimé d’autres doléances dont la création d’un espace de dialogue pour une meilleure collaboration, la mise à jour de recensement des ambulants et tabliers de Petersen. Mais, les principales revendications tournent autour de « la mise en place de mesures d’accompagnement pendant la période du chantier du BRT, mais aussi et surtout « des voies et moyens » pour « un recasement concerté », a décliné leur président.

En face, le représentant de l’Exécutif, qui s’est dit « ouvert au dialogue », a tenu à souligner que « l’objectif de la rencontre, ce n’est pas seulement pour réclamer un site de recasement. C’est un espace de dialogue qui a été érigé avec les marchands ambulants et nous-mêmes, sous l’égide de Dame Badiane, responsable de Petersen. Je leur avais expliqué que nous n’avons plus besoin de nous battre. Il faut qu’on puisse discuter ensemble pour éviter la violence, les mésententes (faute) de communication. »

Il ajoute que pour ce faire, « il faut qu’ils (marchands ambulants) soient dans un cadre formel, qu’ils s’organisent pour qu’ensemble, on puisse avoir un cadre de concertation pour (lister) tous les problèmes qu’ils rencontrent. C’est dans ce souci qu’ils m’ont invité aujourd’hui pour qu’on puisse réfléchir sur la problématique et la mise en œuvre de solutions qu’ils pensent être les meilleures. »

Concernant la demande liée au site de recasement, il a renseigné « qu’il y a un site de plus de mille places qui est en train d’être construit par le maire de Dakar-Plateau (Alioune Ndoye). 700 places sont déjà terminées. C’est le premier signe. Ils ont réclamé un autre site à l’intérieur de Petersen. Je dis que ce sont des modalités qu’on va étudier avec la hiérarchie pour voir ce qu’on peut donner, mais il y a d’autres sites prévus à Diamniadio. Pour dire que le chef de l’État, Macky Sall, nous a demandés de nous ouvrir pour accompagner les marchands ambulants dans la quête de solutions ».

Dié BA

2 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article