image

LES PARENTS N’EXCLUENT PAS DE SAISIR LA JUSTICE

image

A moins de deux mois de la tenue des examens de fin d’année, l’école risque de connaître de nouvelles perturbations. Le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire (Saems) et le Cadre unitaire des syndicats du moyen-secondaire (Cusems), ainsi que le G20 entendent dérouler un plan d’actions, à partir de ce 25 jusqu’au 31 mai, évoquant le non-respect des accords financiers signés le 26 février 2022. Un consensus trouvé après de longues perturbations du système éducatif.

L’Union nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal (UNAPES) réagit, indiquant qu’ils ne permettront pas qu’une telle situation perdure, hypothéquant l’avenir de leurs enfants. Actuellement en concertations, ils n’excluent pas de saisir la justice. « Si nous constatons qu’il y a des manquements, nous prenons acte », campe Abdoulaye Fané. Le président de l’UNAPES ajoute qu’ils sont même « prêts » à ester en justice ». Parce que, justifie-t-il, hors de lui, « nous ne permettrons plus qu’il y ait des problèmes entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants par rapport à des actes signés et que nos enfants en soient les victimes ». « Nous ne l’accepterons pas », martèle-t-il.

Dié BA

25 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article