image

AAR SÉNÉGAL REGRETTE "UNE PRISE D’OTAGE DU PAYS PAR BBY ET YAW"

image

« Les manifestations de ce vendredi 17 juin 2022 ont conduit, une fois de plus et de trop, à la mort d’un jeune Sénégalais. AAR SÉNÉGAL s’incline devant la mémoire de cet adolescent et présente ses condoléances à la famille éplorée ».

AAR SÉNÉGAL, à travers un communiqué parvenu à Emedia, exige que la lumière soit faite sur ce décès et sur les précédents survenus en mars 2021.
Dans la même lancée, AAR SÉNÉGAL condamne les arrestations arbitraires lors de la manifestation de la coalition YAW de ce vendredi 17 juin 2022.

La même source nous renseigne que la coalition AAR SÉNÉGAL a noté que le fait d’assiéger, sans décision de justice, les domiciles d’opposants à son régime est un précèdent dangereux pour notre démocratie. D’autant plus que, estime son porte-parole, Thierno Bocoum, la liberté de circuler est garantie par la constitution sénégalaise. Le régime de Macky Sall ne peut la priver à aucun compatriote sénégalais.

Ainsi, AAR SÉNÉGAL regrette ce qu’elle considère comme « la prise en otage du pays par deux coalitions BBY et YAW dont les deux listes nationales devaient être déclarés irrecevables au regard des dispositions pertinentes de la loi ».
L’un dans l’autre, AAR SÉNÉGAL réitère son exigence pour que les élections législatives se tiennent à date échue.

MT

18 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article