ABDOU MAZID NDIAYE (Société civile) : « SI LE DÉBAT EST MAL ENGAGÉ, IL N’ABOUTIRA À RIEN »

news-details
DIALOGUE NATIONAL

Porte-parole de la société civile au dialogue national, alors qu’il était lui-même parmi les cités pour présider les échanges, Abdou Mazid Ndiaye a salué le choix porté sur Famara Ibrahima Sagna qu’il considère comme la meilleure option.

Dans son discours, Abdou Mazid Ndiaye demande aux participants de s’accorder sur un format de dialogue. Car, précise-t-il : « Si le débat est mal engagé, il n’aboutira à rien ». Abdou Mazid Ndiaye a profité de l’occasion pour expliquer le rôle de la société civile qui, d’après lui, a toujours été d’essayer de faire en sorte que ce dialogue soit toujours possible. « Nous continuerons de jouer notre rôle de facilitateur. Nous ne sommes pas partie prenante d’une chose. Nous ne luttons pas contre des règles qui nous favorisent ou qui nous aident à être candidat. La société civile doit agir discrètement et c’est ce que nous faisons. Le dialogue est la seule voie qui peut empêcher l’autoritarisme, le désespoir », a expliqué Abdou Mazid Ndiaye.

Par ailleurs, il rappelé une confidence que Landing Savané lui avait faite. « Je lui avais demandé d’arrêter la politique. Il m’avait rétorqué : ’’Si Wade tombe, j’arrête. Mais, depuis lors, il n’a pas tenu promesse" », a-t-il ironisé avant d’ajouter que « la politique tient l’homme, le retient et le maintient. »

Vous pouvez réagir à cet article