ABDOUL MBAYE RÉPOND À YAKHAM : « LE DÉCRET QUE J’AI CONTRESIGNÉ NE PRÉVOIT AUCUNE INDEMNISATION »

news-details
HONORARIAT AU CESE

Abdoul Mbaye demeure convaincu de l’illégalité du décret d’honorariat des anciens présidents du Conseil économique social et environnemental (Cese). Selon lui, il y a bel et bien un décret signé par le chef de l’Etat, le 17 avril, 2020, sous le registre n°2020 964. Avec ses pairs, leaders du Crd, ils comptent l’attaquer jusqu’à la Cour Suprême. Parce ce, a-t-il indiqué, dans l’émission ‘’ Espace Politique’’, sur iRadio (90.3), ce décret n’a respecté aucune procédure.

Même si les services de la Présidence ont apporté un démenti sur l’authenticité de ce décret qui a circulé sur les réseaux sociaux, l’ancien Premier ministre et ses camarades du Crd (Congrès de la renaissance démocratique) ne comptent pas lâcher du lest. Ils promettent de poursuivre, jusqu’au bout, cette affaire afin que le président de la République revienne sur sa décision. « À chaque fois qu’il (Macky Sall) veut prendre un acte réglementaire, il met de côté de loi », a déploré l’ancien Pm.

Selon Abdoul Mbaye, le président Macky Sall est "coutumier des actes réglementaires illégaux". C’est ainsi qu’il a invoqué l’affaire Petro Team qui implique, Aliou Sall, jeune frère du Président. Pour lui, le décret que Macky Sall a pris dans ce dossier était basé sur du ‘’faux’’.

L’ex PM persiste sur l’existence du décret n°2020 964

Revenant sur l’honorariat, Abdoul Mbaye de reconnaître que ce n’est pas une nouvelle disposition réglementaire. D’ailleurs, il a rappelé que son père, le défunt juge Keba Mbaye, avait bénéficié de cette disposition lorsqu’il quittait la Cour Suprême. Mais, a-t-il précisé, Keba Mbaye n’était devenu que président honoraire de cette haute juridiction. La nouveauté est qu’avec le décret du président Sall, l’honorariat devrait désormais être accompagné de privilèges comme, une indemnité mensuelle 4 millions 500 mille F Cfa, une voiture, du carburant et un chauffeur à disposition du bénéficiaire. Ce que les leaders les Crd trouvent inadmissible, surtout dans ce contexte de crise sanitaire, qui a fini par affecté l’économie du Sénégal.

Vous pouvez réagir à cet article