image

ABDOULAYE DIOUF SARR ENCENSE AMADOU BA

image

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Abdoulaye Diouf Sarr, s’est dit rassuré par la Déclaration de politique générale (Dpg) faite ce lundi par le Premier ministre, Amadou Ba. « Elle a été séduisante dans la forme et très convaincante dans le fond », a-t-il apprécié.

Il ajoute : « En réitérant aujourd’hui les priorités que vous avez annoncées dès votre nomination, à savoir le combat contre la cherté de la vie, la souveraineté alimentaire, l’emploi des jeunes, l’assainissement et l’industrialisation, vous nous rassurez sur la capacité du gouvernement à prendre en charge les effets induits des chocs en l’occurrence la Covid-19 et la guerre russo-ukrainienne. »

« Monsieur le Premier ministre, avec une croissance projetée de 10.1, le peuple sénégalais demande au Président Macky Sall de poursuivre dans la consolidation les acquis économiques, a-t-il poursuivi. C’est pourquoi, je vous félicite pour le renforcement de la subvention à l’Énergie, la consolidation des bourses de sécurité familiale, des gratuités dans la santé, et du renforcement des programmes Pudc et Puma. Votre Budget 2023 de 6 400 milliards F CFA, soit trois fois celui de 2012, est véritablement un Budget de solution. »

L’ex-maire de Yoff retient, par ailleurs, que « le Sénégal que vous avez dessiné aujourd’hui, ce n’est pas le Sénégal d’ajustement structurel, non plus le Sénégal de la réduction de la pauvreté. C’est un Sénégal résolument destiné à l’émergence. »

C’est pourquoi, a-t-il déduit, « le débat sur la dette évoqué ici relève de la méconnaissance des leviers de notre croissance. » Avant de corriger : « Le Sénégal honore correctement son service de la dette. »
Pour finir, le responsable de l’Apr (parti au pouvoir) n’a pas manqué d’égratigner le camp de l’opposition, martelant que « certains ont pour projet de créer le chaos pour prendre le pouvoir pour tenter de reconstruire après dans la dictature ».

Dié BA

12 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article