AUDIO - ABLAYE MAKHTAR DIOP : « UN ANCIEN PRÉSIDENT DOIT AVOIR UN SALAIRE MENSUEL ENTRE 50 ET 75 MILLIONS »

news-details
REPLAY JURY DU DIMANCHE

5e vice-président de l’Assemblée nationale, le parlementaire Abdoulaye Makhtar Diop était, ce dimanche, l’invité de l’émission Jury du dimanche diffusée sur les ondes d’iRadio (90.3 FM). Une occasion saisie par le journaliste Mamadou Ibra Kane pour l’interpeller sur le traitement des anciens chefs d’Etat. Ce, après que des informations ont fait état des difficultés financières de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade.

Pour le grand Serigne de Dakar, ce qu’on paie les anciens chefs d’Etat est dérisoire. Il plaide pour ce que cela soit revue à la hausse. « J’estime qu’un ancien président du Sénégal doit avoir un salaire mensuel entre 50 et 75 millions de francs Cfa. Les 9 millions qu’on les paie sont dérisoires. Les anciens présidents sont détenteurs de secrets dans ce pays. Ces gens doivent être protégés. J’étais choqué d’entendre que le président Wade était fauché. Même si c’était le cas, on ne devrait pas le dire. Je pense que le président Abdoulaye Wade mérite un traitement comme Abdou Diouf », a déclaré le député.

Avant d’ajouter, faisant allusion au salaire du sélectionneur national, Aliou Cissé : « Dans un pays où en entraîneur de football est payé 15 millions de francs Cfa par mois, dans un pays où vous avez des Directeurs généraux qui sont payés 15 millions par mois, dans un pays où vous avez des présidents de conseil d’administration qui sont payés 15 millions par mois alors qu’ils ne prennent aucun risque pour le pays. Pendant ce temps, un ancien président de la République qui s’est sacrifié pour le pays, on ne peut même pas lui garantir un salaire de 15 millions par mois. Alors que le président de la République en exercice dispose d’une caisse noire qui a plus de 5 milliards de francs Cfa. Ce n’est pas normal. »

Vous pouvez réécouter ici l’intégralité de l’émission, en attendant la version video sur notre chaine YouTube :

Vous pouvez réagir à cet article