ABY NDOUR PERD LA BATAILLE CONTRE ATÉPA : 3 MOIS AVEC SURSIS ET 10 MILLIONS DE DOMMAGES

news-details
DIFFAMATION

Le tribunal correctionnel de Dakar a rendu sa décision dans l’affaire opposant l’architecte Pierre Goudiaby Atépa à la chanteuse Aby Ndour, poursuivie pour diffamation. Reconnue coupable de cette infraction, elle a été condamnée à 3 mois avec sursis et une amende de 100 mille francs CFA. En sus, elle doit allouer en guise de dommages et intérêts, la somme de 10 millions de francs CFA au plaignant qui, pourtant, réclamait 100 millions de francs CFA pour laver son honneur. Le tribunal a déclaré l’action éteinte à l’égard du Groupe D.Média, de Ahmed Aidara et de Simon Faye suite au désistement de Pierre Goudiaby en ce qui leur concerne.

Lors du procès, la chanteuse avait reconnu les accusations qu’elle portait sur l’architecte. Celui-ci, disait-elle, l’a harcelée à plusieurs reprises. Lasse, elle avait fait une vidéo pour le dénoncer parce que, soutenait-elle, elle ne pouvait plus supporter de tels assauts. « J’assume tout ce que j’ai dit dans la vidéo. Ce monsieur, même si je n’ai aucun rapport avec lui, m’appelais vers 2h du matin pour me faire des propositions douteuses qu’il essayait de voiler. Il a même proféré des menaces à mon encontre parce que j’avais refusé ses avances », avait expliqué la chanteuse, face aux juges. Des faits qui ont été battus en brèche par le plaignant. Le parquet avait requis 6 mois avec sursis. Mais, le juge ne l’a pas suivi dans son réquisitoire.

La chanteuse Aby Ndour a le droit d’interjeter appel pour contester cette décision qui lui a été infligée par la juridiction de première instance.

Vous pouvez réagir à cet article