ACCUSATIONS DE VIOL CONTRE SONKO : « UNE AFFAIRE PRIVÉE QUI RELÈVE DE LA JUSTICE »

news-details
CHEIKH BAKHOUM/JDD

L’accusation de viol et de menaces de mort contre Ousmane Sonko défraie la chronique. Mais, Cheikh Bakhoum ne voit pas l’intérêt d’y ’’épiloguer’’. Interpellé sur la question, dans l’émission Jury du dimanche dont il était l’invité, ce 7 février, le Directeur de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) et responsable politique à l’Apr dit n’avoir aucun commentaire à faire sur cette histoire qui concerne deux personnes. « Comme tous les Sénégalais, je l’ai découvert à travers la presse. Donc, nous allons suivre. Mais, je considère que c’est une affaire privée. J’espère juste que la justice sera dite. C’est ça le plus important », indique-t-il.

Sa position est-elle une consigne reçue de leur parti, d’autant que le leader du Pastef dénonce un complot ourdi par le pouvoir ? Cheikh Bakhoum répond par la négative. Pour lui, dire que c’est le pouvoir qui est derrière ces accusations pourrait être « un axe de défense » pour Ousmane Sonko. Mais, au sein l’Alliance pour la République (Apr) aucune consigne n’a été donnée dans ce sens.

Vous pouvez réagir à cet article