ACCUSÉE D’AVOIR BRÛLÉ VIF SON MARI, AÏDA MBACKE JUGÉE LE 28 JUILLET

news-details
JUSTICE

Le procès d’Aïchatou Mbacké dite Aïda, la dame poursuivie pour avoir brûlé vif son époux, a été finalement renvoyé. La chambre criminelle a motivé sa décision par la comparution de l’un des témoins. Parmi ceux qui sont cités, un seul s’est présenté à la barre, hier, rapporte Le Soleil.

En prison depuis le 6 décembre 2018, Aïda Mbacké est accusée d’avoir aspergé un liquide inflammable à son époux, Cheikh Ndiaye, avec qui elle vivait aux Maristes. Une de ses copines lui aurait raconté que ce dernier avait pris une seconde épouse. Tenaillée par la jalousie, l’accusée qui était enceinte, aurait profité du sommeil de son époux pour le brûler vif. Il a ainsi succombé à ses blessures au lendemain de la naissance de leur fils.

Vous pouvez réagir à cet article