ACHAT DE VÉHICULES : LES PRÉCISIONS DU CESE

news-details
POLITIQUE

« Le CESE (Conseil économique, social et environnemental) n’a pas engagé un seul franc de son budget dans l’acquisition de véhicules de quelque nature que ce soit ». La précision est faite par le service com de l’institution. Suite à la publication dans la presse du jour d’une information relative à l’achat de véhicules, acquis grâce à une ligne de crédit négociée à la Banque agricole par la présidente du CESE, Aminata Touré, aux conseillers. Qui, « ont acquis directement leur véhicule et le paient entièrement par leur propre émolument », renseigne la note.


"87 conseillers ont consenti à des prêts"

Laquelle ajoute : « Face aux requêtes constantes de moyens de déplacements des conseillers pour un meilleur accomplissement de leur mission et après consultation de banques de la place, 87 conseillers et membres de l’administration ont librement consenti à des prêts-automobile qu’ils paient individuellement à partir de leur émolument mensuel et salaire durant la période de 4 ans correspondant au reste de leur mandat ».

Le chef de l’État, Macky Sall, a mis fin à la bamboula, après avoir découvert que des ministères et autres directions avaient inscrit, dans leur budget, plus de 5 milliards F CFA destinés à l’acquisition de véhicules.

S’agissant du CESE, le problème persistait déjà sous le règne d’Aminata Tall, apprend-on. "Les conseillers ont toujours demandé des véhicules, en vain. Elle (Aminata Touré) a trouvé que le problème se posait depuis Aminata Tall. Elle a essayé de demander au président, ça n’a pas marché. Il y a mêmes des gens (conseillers) qui sont allés le poser au président, avec beaucoup d’arguments mais il a toujours dit non", a confié un conseiller sous l’anonymat au journal Les Echos.

Vous pouvez réagir à cet article