ACHAT DE VÉHICULES SOUS MACKY : UN ÉCART DE 188 MILLIARDS À ÉLUCIDER

news-details
CONTRIBUTION

Interrogations sur l’écart de 188 milliards entre les chiffres du président et du ministre Abdoulaye Daouda Diallo. S’agit-il d’une erreur ou d’un détournement financier à élucider ?

Le président de la République a déclaré le 5 août 2019, lors du lancement de l’atelier sur la modernisation de l’administration, que l’Etat du Sénégal a dépensé 307 milliards pour l’achat de véhicules entre 2012 et 2018, compte non tenu des dépenses de maintenance et de gasoil.

Or, le ministre des Finances Abdoulaye Daouda Diallo, a déclaré il y a deux jours devant les députés en commission, que ce montant, selon les données de son ministère, s’élève à 119 milliards FCFA.

Est-ce la raison pour laquelle, son budget a été voté sans débat à l’Assemblée nationale pour cacher un éventuel détournement de ressources publiques ?

En effet, cet écart de 188 milliards qui dépasse le déficit de la Senelec invoqué pour augmenter les tarifs aux consommateurs, pourrait résulter d’un détournement financier important opéré pendant 7 ans sur les déclarations d’achat par rapport aux dépenses réelles décaissées. Et que le président Macky Sall n’en soit pas informé. Raison pour laquelle, on lui aurait donné le montant de 307 milliards FCFA lors de l’atelier de lancement, pour cacher la réalité des dépenses.

Dans tous les cas, s’il s’agit d’une erreur, le ministère des Finances ou la présidence de la République ont le devoir de fournir rapidement le bon chiffre ou la bonne explication aux sénégalais. D’autant plus qu’aucune explication n’a été donnée aux députés sur cet écart en commission et que le vote sans débat a été imposé, faisant que le ministre Abdoulaye Daouda Diallo n’a pu être publiquement interpellé par les députés sur cette question en séance publique.

Vous pouvez réagir à cet article