"ADIEU BABACAR TOURÉ" - PAR AMADOU DIAW

news-details
CONTRIBUTION

Adieu Babacar Touré,

J’ai rencontré Babacar Touré pour la première fois en 1988. C était il y a 32 ans.
J’étais le permanent et l’exécutif du Patronat (CNES). Nos locaux, rue Alfred Goux, (Parc Lambaye) jouxtaient ceux de Sud et Walf, dans un même bloc.
Avec Philippe Barry (RSE Senegal aujourd’hui) et Amath Ba, nous venions de créer la première revue économique ( Entreprendre). La composition du journal se faisait dans les locaux de Sud, autour de Combaye Niang. Une grande salle . Il n y avait pas de bureau. Une longue table et quelques fauteuils de salon. Babacar Touré le fondateur, relisait nos feuillets. Il posait des questions. Il prodiguait des conseils, tel un Selbé.

Là, je ferai la connaissance de Bira Gueye ( avec qui j ai crée le journal de l Économie et la Lettre des Affaires), il deviendra pour moi le Grand frère, l Ami. Il y avait aussi « mes » jumeaux Hussein et Hassan Ba.

Bira, Hassan, Hussein et Babacar, avaient en commun, leur vie de « camarade » dans les mouvements de gauche.
Au Journal Walf, dans le même immeuble, je me lierai à Mamadou Ndiaye.
Autour de notre petite bande naissait la presse économique au Sénégal mais surtout de belles amitiés.

En 1992, un samedi matin, Babacar Touré, sera là à Fann lorsque je présenterai à Moustapha Niasse, Mansour Cama et Maître Moustapha Ndiaye, le projet de Fondation ISM. Babacar y venait souvent déguster le Thé de « Kër Tapha ».

Le Groupe SUD transféré à l immeuble Faycal ( Kermel), une ruche « Com » naissait à Dakar. Jaky, Raky, Safie, Henriette et d autres belles intelligences...
Babacar nous proposera de nous y installer, nous avions opté pour la place de l’ indépendance/ SDIH.

Merci pour Tout "Grand bi".

Repose en paix BT.

Vous pouvez réagir à cet article