image

LA "VICTIME" DE KALIPHONE DÉNONCE DES LENTEURS JUDICIAIRES

image

Adji Thiaré Diaw est décidée à aller jusqu’au bout dans le dossier judiciaire qui l’oppose à Kaliphone Sall. A travers une vidéo, rendue publique lundi, la fille de 19 ans parle de lenteurs dans la procédure relative à cette affaire dans laquelle, elle accuse l’insulteur de viols et de violences corporelles. La présumée victime qui a été convoquée ce lundi à 8 h, à la Brigade de gendarmerie de Ouakam pour une confrontation avec Kaliphone Sall, veut que les choses s’accélèrent. « La gendarmerie refuse de sortir mon certificat gynécologique qui est disponible depuis vendredi. Le gynécologue m’avait confirmé que le certificat gynécologique était prêt. Il fallait juste que je ramène la bonne réquisition avec mon prénom et nom complets. Le même jour, j’ai ramené la réquisition en compagnie de ma mère au gynécologue », raconte Adji Thiaré Diaw qui a réussi le concours du Cesti, il y a un mois.

Selon la jeune fille, présentée comme un mannequin, la gendarmerie a tout fait pour que « la réquisition soit retardée auprès du gynécologue ». Elle s’indigne : « Est-ce un hasard ? Je ne crois pas. Comment un gendarme qui a une carte d’identité en main se trompe sur le prénom de la victime. » Adji Thiaré Diaw a affirmé avoir été violée et violemment tabassée par Kaliphone Sall, ancien insulteur de Macky Sall. Des accusations balayées d’un revers de main par le mis en cause, même s’il a reconnu des coups administrés à son accusatrice en plaidant la légitime défense.

27 septembre 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article