AFFAIRE HIBA THIAM : DAME AMAR ET SA BANDE AUDITIONNÉS PAR LE JUGE D’INSTRUCTION À PARTIR DE LUNDI

news-details
JUSTICE

Plus de deux mois après avoir défrayé la chronique pour une virée nocturne en plein couvre-feu qui a finalement... viré au drame, revoilà Dame Amar et sa bande. Arrêtés le 8 avril dernier dans le cadre de la mort de la jeune Hiba Thiam, lors d’une soirée privée organisée dans un appartement de luxe aux Almadies, Dame Amar et ses coaccusés feront face au juge d’instruction du 8e cabinet à partir de ce lundi, 22 juin 2020 pour une série d’auditions des personnes impliquées dans cette affaire.

Pour rappel, dans la nuit du 3 au 4 avril, un groupe de jeunes composés de plusieurs fils de célèbres hommes d’affaires, organisait une soirée arrosée, mêlant sexe et drogue, en plein couvre-feu, dans un appartement privé aux Almadies. Malheureusement, l’histoire a viré au drame avec la mort par overdose, de la jeune fille Hiba Thiam.

C’est ainsi que Dame Amar, sa copine Alya, Diadia Tall, Louty Ba, Amadou Niane, le surnommé « Nekh » et Fatima Rigal alias « Poupette », de même qu’un agent de Police accusé d’avoir conduit deux des participants à ladite soirée, ont été arrêtés par la gendarmerie de Ngor avant que l’enquête ne soit transmise à la Brigade de recherches de Dakar. Un mois et demi plus tard, un certain David Dieng alias DJ Pablo était mis aux arrêts dans le cadre de la même affaire. Accusé d’avoir fourni la drogue à la bande, ce dernier serait au cœur d’un réseau international de trafic de drogue dure.

A l’exception d’Amadou Niane, visé pour recel de malfaiteur, le reste de la bande est poursuivi pour association de malfaiteurs, usage de drogue, non-assistance à personne en danger et violation de la loi sur le couvre-feu.

Vous pouvez réagir à cet article